18
AOûT
2019

Affaire Epstein | Le corps médical conclut à un suicide par pendaison

L’autopsie du milliardaire américain avait révélé plusieurs fractures au niveau du cou, des blessures compatibles avec une mort par pendaison ou par strangulation.

Jeffrey Epstein ©New York State Sex Offender Registry via AP

Comment Jeffrey Epstein, cet homme d’affaires américain proche des milieux politiques accusé de pédophilie, a-t-il réussi à s’ôter la vie dans sa cellule du Metropolitan Correctional Center, cette prison de Manhattan réputée de haute sécurité ?

Selon le médecin légiste de New York, Jeffrey Epstein s’est bel et bien suicidé en se pendant à l’aide de ses draps.

Une conclusion justifiée par l’autopsie du milliardaire, qui a révélé plusieurs fractures au niveau du cou, ainsi que d’autres preuves, selon une déclaration du bureau du médecin légiste rapportée par Bloomberg ce vendredi 16 août.

Après les révélations du New York Times selon lesquelles deux gardiens de la prison fédérale chargés de la surveillance du prévenu s’étaient endormis lors de la mort de Jeffrey Epstein, le rapport d’autopsie, consulté par le Washington Post, était formel : le cou du financier a été fracturé à plusieurs endroits, des blessures compatibles avec une mort par pendaison ou par strangulation.

Le milliardaire âgé de 66 ans, derrière les barreaux depuis le 6 juillet, avait été retrouvé inconscient le samedi 10 août dernier dans sa cellule, pendu dans ses draps.

Une enquête avait été ouverte pour déterminer les circonstances de sa mort.

Jeffrey Epstein s’est-il suicidé, ou a-t-on voulu déguiser sa mort comme telle ?

Accusé d’avoir mis en place pendant plusieurs années un réseau constitué de dizaines de jeunes filles sous influence, avec lesquelles il avait des rapports sexuels, l’ex-gérant de fonds, réputé proche de Bill Clinton, encourait jusqu’à 45 années d’emprisonnement.

Son suicide, près d’un mois après son arrestation, avait suscité une vive indignation, notamment chez ses victimes déclarées, qui souhaitaient qu’il réponde de ses actes devant la justice.

Depuis, c’est la fille du défunt magnat britannique des médias Robert Maxwell, Ghislaine Maxwell, 57 ans, qui fait figure de suspect numéro un dans l’enquête.

Source : Valeurs Actuelles

NdWP : Vu le traitement médiatique et pour mieux comprendre cette affaire, nous vous invitons à lire ces articles de Donde Vamos :

Partie 1 – Le système Epstein

Partie 2 – Un pervers au cœur des réseaux de pouvoir

WantedPedo 1
Association Wanted Pedo