04
AOûT
2020

Affaire Epstein | Les secrets sombres de Ghislaine Maxwell

Ghislaine Maxwell accusée de trafics de mineures et incitation à la prostitution

Rob Kim / Getty images

Poursuivie en justice dans le cadre de l’affaire Epstein, Ghislaine Maxwell vient de remporter une manche importante dans son procès en obtenant le scellé de détails très intimes sur sa vie personnelle.

Une première victoire pour Ghislaine Maxwell, mais qui ne met pas fin à ses tourments judiciaires. Inculpée et incarcérée depuis juillet dernier dans le cadre de l’affaire Epstein, l’ex-compagne du milliardaire qui est accusée d’avoir maltraité et organisé un trafic de jeunes femmes, de Manhattan à la Floride entre 2002 et 2005, vient de voir l’une de ses demandes exaucée par la justice.

Comme le rapporte The Sun, elle a récemment obtenu que les détails très personnels de sa vie sexuelle restent scellés jusqu’au 22 septembre prochain, date de sa prochaine audience dans le cadre de son procès.

Des détails quelque peu compromettant pour Ghislaine Maxwell, qui ont été soumis à la justice en 2016 par l’une des victimes présumées de Jeffrey Epstein, Virginia Roberts, qui l’accuse d’avoir fait d’elle “une esclave sexuelle”.

Selon The Times, ces documents contiennent “des images, des vidéos ou d’autres représentations d’individus nus, partiellement nus ou autrement sexualisés”, ainsi que “des questions intrusives sur sa vie sexuelle”, dévoilés par celle qui accuse également le prince Andrew d’agression sexuelle.

Selon l’ex-compagne du milliardaire, ces documents pourraient “détruire sa capacité à obtenir un procès équitable contre des accusations criminelles distinctes” qui l’accablent, et qu’elle nie fermement.

Ghislaine Maxwell privée de liberté sous caution

Des documents qui, s’ils ont été bloqués, seront toutefois examinés par la justice lors du procès de Ghislaine Maxwell, qui a été repoussé à juin 2021. Après s’être vue refuser une libération sous caution, elle a également appris mardi 21 juillet qu’elle resterait en prison jusqu’à sa comparution, ce qui lui valu le soutien de Donald Trump.

Selon le DailyMail, elle a été placée à l’isolement, et est surveillée pour éviter toute tentative de suicide.

En attendant, il se pourrait que la fille de Robert Maxwell, magnat de la presse britannique, passe aux aveux pour révéler les noms de personnes qui ont bénéficié du réseau de prostitution mis en place par Jeffrey Epstein, ce qui inquiète le prince Andrew, lui-même mêlé au scandale.

Dans une déposition en 2016 pour une affaire civile contre Ghislaine Maxwell qui a été rendue publique pour la première fois jeudi, Virginia Giuffre a fourni des détails sur les événements qui se sont déroulés sur une île privée des Caraïbes avec ses agresseurs présumés, Jeffrey Epstein et sa prétendue madame, Ghislaine.

Guiffre a accusé Epstein et Maxwell de l’avoir maltraitée en 2016 et a témoigné à l’époque.

«L’île était un endroit où les orgies étaient une constante. Et encore une fois, il est impossible de savoir combien », a déclaré Giuffre. Elle a témoigné que Maxwell avait eu des relations sexuelles «continues» avec des filles et des femmes devant elle, dont certaines étaient mineures.

Le témoignage a été publié avec une grande cache de documents ouverte jeudi dans le procès en diffamation de Guiffre contre Maxwell, qui a maintenant été réglé.

Ghislaine Maxwell mariée en secret : elle refuse de donner le nom de son mari

Arrêtée au début de mois de juillet après des mois de cavale, Ghislaine Maxwell ne veut toujours pas parler aux enquêteurs. L’ancienne compagne et recruteuse de Jeffrey Epstein serait mariée.

Elle a été rattrapée. Depuis des mois et le suicide de Jeffrey Epstein, le FBI était à la recherche de Ghislaine Maxwell. En cavale depuis la mort du financier accusé de pedo-criminalité, elle a été retrouvée dans le New Hampshire le jeudi 2 juillet.

Accusée d’avoir maltraité et organisé un trafic de jeunes femmes, de Manhattan à la Floride entre 2002 et 2005, son ex-compagne cache de nombreux secrets. Selon les procureurs américains, Ghislaine Maxwell serait notamment mariée mais refuserait de donner le nom de son compagnon.

Cette révélation choc est arrivée alors qu’elle a plaidé non coupable par visio conférence aux accusations liées à son réseau de trafic sexuel mardi 14 juillet. Le mariage de Ghislaine Maxwell a été révélé par Alison Moe, l’une des trois procureurs de l’affaire, lors de l’audience de détention. Elle a évoqué le manque de transparence dans les documents déposés par l’ex-compagne de Jeffrey Epstein.

Elle a également demandé qui cosignerait sa caution si elle en recevait une, puis a affirmé que Ghislaine Maxwell ne faisait aucune mention de la situation financière ou des actifs de son conjoint dont elle avait refusé de fournir l’identité aux services de l’Etat.

“En plus d’avoir omis de décrire de quelque manière que ce soit l’absence de cosignataires proposés d’une caution, la défenderesse ne fait aucune mention du tout de la situation financière ou des biens de son conjoint dont elle a refusé de fournir l’identité aux services de mise en état, a affirmé Alison Moe.Il n’y a aucune information sur qui cosignera cette obligation ou leurs actifs, et aucun détail que ce soit.”

En revanche, les procureurs n’ont pour le moment aucune idée de l’identité du mari de Ghislaine Maxwell ni de la date de leur union.

Une source a déclaré à ABC News que la divulgation du mariage visait à montrer au juge que Ghislaine Maxwell n’avait pas été sincère.
Un procès l’année prochaine

Alison Moe a révélé que Ghislaine Maxwell avait été vue à Bradford dans le New Hampshire avec un inconnu en novembre 2019. Selon un agent immobilier, les deux semblaient bel et bien en couple mais auraient changé leurs identités en se présentant comme Scott et Janet Marshall.

“Les deux avaient des accents britanniques. Scott Marshall lui a dit qu’il était à la retraite de l’armée britannique et qu’il travaillait actuellement sur un livre. Janet Marshall s’est décrite comme une journaliste”

a expliqué la procureur en rapportant les propos de l’agent immobilier. Ce mardi 14 juillet, Ghislaine Maxwell a plaidé non coupable de trafic de mineures et incitation à la prostitution. D’ici son procès, qui commencera le 12 juillet 2021, elle reste emprisonnée puisque sa demande de remise en liberté a été rejetée par la juge.

Des documents non scellés dans l’affaire Ghislaine Maxwell révèlent des «orgies constantes» sur l’île d’Epstein

Les avocats de Maxwell ont demandé à Guiffre si elle pouvait nommer les filles avec lesquelles elle avait vu Maxwell coucher.

«Il y a juste un flou de tant de filles»dit-elle en réponse.

«Il y avait des blondes, il y avait des brunes, il y avait des rousses. C’étaient toutes de belles filles. Je dirais que l’âge variait entre 15 et 21 ans. »

Selon Giuffre, les filles parlaient une langue européenne qu’elle croyait être le russe ou le tchécoslovaque. Les filles étaient «belles, grandes, certaines étaient blondes, certaines étaient brun sable.»

Giuffre a déclaré aux avocats que l’endroit où elle avait vu Maxwell avoir des relations sexuelles avec des femmes était «à 100%» les îles Vierges américaines, où Epstein possédait son île privée Little St. James.

Elle a également déclaré que Maxwell avait eu des relations sexuelles avec des femmes partout sur l’île, dans des endroits tels que près de la piscine, dans de petites huttes, près de la plage et dans la cabane d’Epstein.

“Il y avait des orgies organisées à l’extérieur près de la piscine”, a déclaré Giuffre, “Ghislaine, moi-même, Jeffrey, une autre fille dans ce bleu, en plein air – je ne sais pas comment vous voulez l’appeler. Cabana, que … juste un lit pourrait tenir dans », dit-elle.

Selon le témoignage de Virginia, lors de leurs nombreux voyages en Europe, Epstein et Maxwell ont trafiqué Giuffre à des hommes riches et puissants tels que l’avocat Alan Dershowitz et le prince Andrew d’Angleterre, en permanence. Washington lui disant de ne pas aggraver leurs connaissances puissantes.

«Jeffrey en a fait beaucoup plus qu’elle. Mais elle a clairement fait comprendre que nous ne devrions pas franchir les frontières avec eux », a déclaré Giuffre.

 

Maxwell a été pénalement accusé de parjure pour les crimes de mentir sous serment dans les dépositions et d’avoir agi en tant que trafiquant sexuel pour Epstein. Elle a plaidé non coupable.

source : closermag45secondes

Avatar
Association Wanted Pedo
error: Nos articles sont trop souvent copiés sans être cités en source.