Jacques Gonon avait déjà été condamné six fois depuis 2003 à Bourg, Chalon et Mâcon (Saône-et-Loire) pour ce qu’il appelle des « pulsions incontrôlables » : exhibitions sexuelles, agressions sexuelles, recours à la prostitution de mineurs.

justice

 

Cette fois, c’est pour détention d’images pédopornographiques en récidive qu’il vient d’être jugé par le tribunal de Bourg. Il a été condamné à trois ans de prison ferme et dix ans de suivi sociojudiciaire.

Source : http://www.leprogres.fr