12
SEP
2019

Alès | Agression sexuelle sur un mineur : le procureur fait appel après la relaxe du prévenu

Le parquet d’Alès avait requis 6 ans de prison. Le prévenu a été relaxé il y a quelques jours devant le tribunal correctionnel. Un nouveau procès va se tenir devant la cour d’appel de Nîmes

Tribunal d’Alès. EL/OG

Un homme, âgé de 40 ans, comparaissait détenu depuis 22 mois pour une affaire de mœurs. Il était soupçonné “d’agression sexuelle sur un mineur âgé de 12 ans à 15 ans” au moment des faits.

La victime est jeune autiste “Asperger” et les faits se seraient déroulés dans une commune au nord d’Alès alors que le mis en cause était un proche de la famille et décrit comme “le parrain de cœur” de cet enfant difficile.

L’adolescent a révélé les faits à ses parents en janvier 2017. Il évoque des fellations et autres viols, mais la justice a renvoyé le quadragénaire pour des faits qualifiés d’agression sexuelle.

Un homme qui nie totalement et depuis le début les accusations.

Son problème : avoir un casier judiciaire portant une mention de “corruption de mineur” après une condamnation en 2013.

Il avait, après cette sanction, été condamné à un suivi socio-judiciaire qu’il n’a pas respecté en continuant à côtoyer des enfants malgré l’interdiction imposée par la justice.

Malgré un casier qui plaide contre lui, son avocat maître Baptiste Scherrer est parvenu à faire relaxer le prévenu au bénéfice du doute.

C’était la parole d’un jeune contre celle d’un homme. Le parquet d’Alès vient de faire appel car le substitut du procureur, convaincu, semble-t-il, de la culpabilité de cet homme avait réclamé 6 ans de prison.

Après 22 mois passés en détention, le mis en cause a été remis en liberté en attendant un nouveau procès en appel.

Source : objectifgard.com

 

 

Avatar
Association Wanted Pedo