Au cours des quatre jours de débats, le mécanicien a reconnu avoir violé une de ses filles et deux belles-filles, entre 2009 et 2015, alors qu’elles avaient entre 8 et 17 ans.

Les crimes ont eu lieu à son domicile, à Amiens puis dans un village situé dans le secteur de Poix-de-Picardie, au sud d’Amiens, mais aussi au parloir des maisons d’arrêt d’Amiens et de Liancourt (Oise).

Il y était incarcéré pour une condamnation de 8 ans de prison pour avoir violé une autre de ses filles, âgée de 13 ans, en 2003. Le mécanicien continue de nier sa responsabilité dans ce crime.

Pas encore d’appel pour l’épouse condamnée à 15 ans

Son épouse, qui a été condamnée à 15 ans de prison pour complicité de viols, et pour avoir agressé sexuellement son fils mineur n’a pas encore fait appel. Selon son avocate, Me Messaouda Yahiaoui, il n’est pas certain qu’elle le fasse (le délai est de 15 jours).

Reste que cette femme pourrait aussi être rejugée si le parquet estime que la présence des deux parents est nécessaire dans ce deuxième procès.

 

Source: courrier-picard