02
DéC
2019

Angers | Quinze ans de prison ferme pour viol incestueux et agressions sexuelles commis sur sa belle-fille

Un pédocriminel vient d’être condamné à quinze ans de réclusion pour viol incestueux et agressions sexuelles commis sur sa belle-fille. La victime n’avait que 12 ans lors des premiers faits.

Fotolia

L’accusé, reconnu coupable de l’ensemble des faits, est condamné à quinze ans de réclusion criminelle. L’épouse du pédocriminel a quant à elle été condamnée à dix mois de prison avec sursis pour non-dénonciation de crime.

Le beau-père, estimant la peine « trop cher payée », a interjeté appel.

La Cour d’assises de la Sarthe a condamné, en appel ce vendredi 29 novembre 2019, un Angevin de 39 ans à une peine de quinze ans de réclusion criminelle pour viol incestueux et agressions sexuelles sur sa belle-fille.

Depuis le mercredi 27 novembre 2019, un Angevin de 39 ans comparaissait devant la Cour d’assises de la Sarthe.

Il devait répondre de viol incestueux et agressions sexuelles commis sur sa belle-fille, entre 2011 et 2016, à Angers (Maine-et-Loire).

La victime n’avait que 12 ans lors des premiers faits.

Selon son avocate, le beau-père rejette la responsabilité sur la jeune fille, à qui il reproche de lui avoir demandé des « massages ».

En 2016, la lycéenne s’était confiée à des camarades de classe, qui avaient avisé le corps enseignant.

L’accusé, jugé en première instance par la Cour d’assises de Maine-et-Loire, avait écopé de douze ans de réclusion criminelle en novembre 2017.

Son épouse était quant à elle condamnée à dix mois de prison avec sursis pour non-dénonciation de crime.

Le beau-père, estimant la peine « trop cher payée », a interjeté appel.

Le procès, délocalisé devant la juridiction sarthoise, s’est tenu à huis clos. Un minimum de douze ans de prison a été requis par le ministère public.

Après quatre heures de délibéré, le jury a rendu son verdict en début d’après-midi.

L’accusé, reconnu coupable de l’ensemble des faits, est condamné à quinze ans de réclusion criminelle.

Une « belle victoire assortie d’une véritable sanction », estime maître Laurence Couvreux, avocate de la victime.

Le beau-père fera l’objet d’une inscription au fichier des auteurs d’infractions sexuelles.

Source : ouest-france.fr

Avatar
Association Wanted Pedo