07
FEB
2020

Aulnay-sous-Bois | Quatre hommes interpellés pour proxénétisme aggravé, ils contraignaient des adolescentes en fugue à se prostituer

Quatre personnes viennent d’être interpellées dont trois jeunes gens d’Aulnay-sous-Bois dans une affaire de proxénétisme aggravé qui s’est déroulée à l’échelle de l’Ile-de-France.

Illustration. LP.

Des chambres d’hôtels et des appartements loués à Aulnay-sous-Bois et Drancy, en Seine-Saint-Denis, mais aussi à Villejuif (Val-de-Marne) ou encore à Chelles et Torcy, en Seine-et-Marne ont servi de cadre à une sordide affaire de prostitution de jeunes filles qui s’est déroulée entre 2016 et 2018.

Les trois victimes avaient 13, 14 et 16 ans au moment des faits.

Une enquête de longue haleine menée sur plusieurs années, a abouti à des interpellations le 28 janvier dernier, de plusieurs proxénètes originaires d’Aulnay-sous-Bois.

Ils ont été mis en garde à vue puis déférés ce vendredi devant le parquet de Bobigny.

Trois des suspects, âgés de 20 et 22 ans à l’époque de leurs agissements comparaîtront le 25 mars prochain, devant le tribunal correctionnel, pour proxénétisme aggravé.

En attendant leur jugement, deux d’entre eux ont été placés en détention provisoire, le troisième sous contrôle judiciaire.

Les investigations sont d’abord lancées par la brigade de protection des mineurs en 2016, lorsque l’alerte est donnée par deux adolescentes à leur retour de fugue.

Elles confient avoir été contraintes à se prostituer.

En janvier 2019, une troisième jeune fille — également fugueuse — se manifeste, évoque à son tour des faits similaires et dépose plainte.

Ce nouveau témoignage permet de faire un rapprochement avec les auditions des deux autres victimes.

Les investigations sont alors confiées à la SDPJ93, pour des faits commis entre 2016 et 2018.

Le travail de fond et de recoupement débouche à un coup de filet mené en début de semaine.

Les trois principaux suspects agissaient avec la complicité d’une mineure chargée de recruter et surveiller les victimes.

Cette dernière, également arrêtée a fait l’objet d’une requête pénale devant le juge des enfants et a été placée en détention provisoire, en attendant le débat devant le juge des libertés et de la détention.

S’il n’existe pas de statistiques officielles, on estime qu’il y a entre 6 000 à 10 000 mineurs qui se prostitueraient en France.

Source : Le Parisien

Avatar
Association Wanted Pedo
error: Nos articles sont trop souvent copiés sans être cités en source.