24
OCT
2020

AUSTRALIE | Un réseau de pédophiles impliquant des enfants a été démantelé en AUSTRALIE

L’opération Molto a commencé à la fin de l’année dernière lorsque l’AFP a été informée par une agence de renseignement américaine de l’existence d’un réseau international de pédophiles

Les hommes accusés de faire partie d’un réseau de pédophiles auraient abusé de 16 enfants. Les 44 hommes, âgés de 19 à 57 ans, auraient partagé du matériel d’abus sexuels sur des enfants en utilisant une société de « stockage dans le Cloud ». 

Ils ont caché leurs crimes écœurants à leurs patrons et à leurs collègues alors qu’ils travaillaient dans divers emplois des forces de l’ordre.

Les 44 hommes âgés de 19 à 57 ans dans tous les États, à l’exception du Territoire du Nord, auraient partagé du matériel d’abus sexuels sur des enfants en utilisant une société de « stockage dans le Cloud ».

Ils ont été arrêtés par la police fédérale australienne et font face à 350 chefs d’accusation au total.

Six enfants sont désormais hors de danger à Victoria, six autres en Australie-Méridionale, deux dans le Queensland, un en Nouvelle-Galles du Sud et un autre dans l’ACT (territoire de la capitale australienne).

Certains hommes auraient eux-mêmes maltraité des enfants, les filmant et partageant les vidéos en ligne.

Les contrevenants présumés travaillaient comme secrétaires d’école, employés de commerce de détail, construction, transport, application de la loi et hôtellerie, beaucoup travaillant en étroite collaboration avec les enfants.

Les officiers des forces frontalières australiennes ont été informés l’année dernière que des hommes australiens utilisaient une « installation de stockage en nuage » pour partager du matériel d’exploitation d’enfants.

Des agents de l’AFP ont saisi des ordinateurs portables et des appareils mobiles contenant du matériel d’exploitation d’enfants et pédopornographique.

Après une enquête d’un an, des agents de l’AFP de tout le pays se sont précipités sur plusieurs cibles présumées qui partageaient du matériel d’abus sexuels sur des enfants via une société de « stockage dans le Cloud ».

Le « stockage dans le Cloud » aurait été utilisé par des milliers d’hommes dans le monde, y compris des hommes d’Australie.

Certaines des images auraient montré des hommes se filmant alors qu’ils maltraitaient leurs enfants avant de les partager en ligne.

D’autres auraient partagé des vidéos nauséabondes montrant des filles d’à peine 18 mois en train d’être violées et torturées.

Les agents de l’AFP ont saisi une grande quantité de matériel pédopornographique, y compris des vidéos produites par le pédophile australien Peter Scully, qui vit actuellement aux Philippines.

L’AFP a qualifié le matériel d’abus de Scully du :

« Plus odieux produit ».

Le ministre de l’Intérieur, Peter Dutton, a déclaré qu’il y avait :

« Une augmentation de la demande d’enquêtes sur les personnes prétendument impliquées dans l’exploitation des enfants. Du 1er juillet 2019 au 30 juin de cette année, ACCCE a reçu 21000 rapports entrants de matériel d’exploitation d’enfants. C’est par rapport aux 14 000 rapports de l’exercice précédent, une augmentation spectaculaire ».

Il a également révélé que le gouvernement fédéral envisageait d’introduire une nouvelle législation qui pourrait aider à donner aux agences d’espionnage un meilleur accès lors de l’enquête.

Les auteurs présumés d’Australie-Méridionale comprennent un réserviste, un menuisier, un artisan de la métallurgie, un vidéaste et un restaurateur.

Parmi d’autres contrevenants présumés, on dénombre, un responsable de service maritime, un consultant informatique, un conducteur de chariot élévateur et un employé des services de vente au détail en Nouvelle-Galles du Sud.

Un consultant et un étudiant de Tasmanie ont été arrêtés, un secrétaire d’école et un travailleur de la santé et de la sécurité ont été inculpés à WA, ainsi qu’un programmeur informatique de l’ACT.

Un homme de 70 ans a été arrêté et inculpé de deux chefs d’accusation, dont celui de possession de matériel pédopornographique.

Un homme de Ballarat, âgé de 22 ans, a également été présenté au tribunal jeudi 22 octobre pour répondre de sa possession de matériel pédopornographique.

Un homme de Sydney, 25 ans, a été arrêté et inculpé pour avoir sollicité du matériel d’abus d’enfants,et pour possession et distribution de matériel pédopornographique.

 

L’opération Molto a commencé à la fin de l’année dernière lorsque l’AFP a été informée par une agence de renseignement américaine d’un réseau international de pédophiles.

Le sergent Joel Van Den Brun de l’AFP a déclaré que la demande de matériel pédopornographique augmentait :

« Si vous accédez ou échangez ces vidéos et images en ligne, ou payez pour regarder une diffusion en direct d’enfants victimes de violence dans un autre pays, vous êtes complice de la violence physique des enfants».

« L’AFP et nos partenaires s’engagent à identifier toute personne impliquée dans le préjudice causé aux enfants, qu’elle se trouve en Australie ou à l’étranger, quel que soit son âge ou sa situation personnelle ».

« Ce n’est qu’une question de temps avant que nous ne venions frapper à votre porte ».

 

Source : news-24.fr

Avatar
Association Wanted Pedo
error: Nos articles sont trop souvent copiés sans être cités en source.