31
JUIL
2019

Belgique | Après avoir appris le viol de sa fille de 9 ans, deux ans après les faits, une mère apprend que son fils a également été victime d’agressions sexuelles dans un centre de Momignies

En avril dernier, nous rencontrions Mélanie, mère de 4 enfants, dont deux placés à l’Heureux Abri de Momignies.

Le centre “l’Heureux Abri” n’a pas donné suite à nos appels. – D.R.

Elle avait appris le viol de sa fille de 11 ans par courrier et dénonçait les violences qu’avait subies son fils de 12 ans.

Aujourd’hui, Mélanie n’a presque plus aucun contact avec lui.

Et, elle a appris que ce dernier aurait aussi subi des attouchements dans le centre.

« Ils feraient bien de se montrer plus vigilants ! », martèle-t-elle.

Mélanie vit à Charleroi avec son compagnon.

Ils sont parents de quatre enfants placés par le SPJ.

« Je vais très bientôt récupérer mes deux dernières à la maison », se réjouit-elle.

Mais, sa fille de 11 ans et son fils de 12, eux, resteront en centre.

Frère et sœur ont intégré l’Heureux Abri de Momignies.

Un centre dont la politique est loin de plaire à la famille.

En avril dernier, Mélanie avait appris par le biais d’un courrier du parquet jeunesse que sa fille, 9 ans au moment des faits, avait été violée par un adolescent de 17 ans du centre.

« Ce n’est pas normal qu’une telle chose se passe dans le centre !

Et, je ne l’ai appris que deux ans après les faits.

Ni le centre, ni le SPJ ne m’ont informée », s’insurgeait-elle à l’époque.

Aujourd’hui, elle déplore encore une situation qu’elle estime critique.

« Fin mai, j’ai appris que mon fils était impliqué dans des faits d’attouchements sexuels. »

Source : Sud Info

WantedPedo 1
Association Wanted Pedo