25
OCT
2020

Binic-Etables-sur-Mer | Un père incestueux écope de 5 ans de prison dont 2 avec sursis pour agressions sexuelles sur ses 2 filles et sa nièce

3 ans de prison pour agression sexuelle sur mineures

(©Fotolia)

 Un homme a écopé de 3 ans de prison dont deux avec sursis pour avoir agressé sa fille et sa nièce de 14 et 15 ans.

A la barre du tribunal correctionnel de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), un homme de 65 ans résidant à Binic-Etables-sur-Mer, accusé d’agressions sexuelles sur mineures, sa fille et sa nièce.

Il a reconnu les faits lors de son audition auprès des enquêteurs, il avouera aussi des attouchements sur un jeune garçon.

Mais depuis 2006, date à laquelle se situent les faits, il dit avoir radicalement changé, preuve en est, il s’est remarié depuis 5 ans et est papa de deux bébés.

Aujourd’hui il faut régler les comptes avec sa précédente vie, avec ses deux filles et sa nièce âgées à l’époque de 14 et 15 ans.

Pervers

Ce sont des femmes à présent mais l’empreinte laissée par ce pervers est indélébile, « pervers » c’est le nom qu’elles lui donnent.

C’est le portrait d’un homme ultra intrusif dans la sexualité de ses filles, imposant quotidiennement sa nudité à leurs yeux et exigeant de ses filles qu’il en soit de même.

« Ses mains s’immisçaient partout, et il fallait se taire »,

expliquent les victimes à la barre.

La présidente demande si il y a eu d’autres tentatives.

« Il laissait tranquille ma grande sœur, mais moi je devais prendre ma douche avec lui, ça a duré de mon CP jusqu’à mon CM1 (…) avec ma sœur on mettait des chaussettes dans le trou de la serrure pour pas qu’il nous regarde ».

Omerta

A l’époque les deux sœurs en ont parlé avec leur mère, mais rien ne se passait,

« elle était en déplacement la semaine et nous restions seules avec lui, du coup cela arrangeait tout le monde que ca ne s’ébruite pas ».

La nièce expliquera à la barre que ses parents étaient au courant des déviances du prévenu depuis des années, mais l’omerta sur ce sujet était manifeste.

« Aucune inquiétude à ce que je passe mes vacances chez lui, je détestais le voir, il était pervers (…) je pleurais mais c’était mon oncle, et mes parents ne se manifestaient que très peu lorsque je me plaignais de ses attouchements ».

Aujourd’hui l’homme se dit guéri et épanoui dans sa nouvelle vie, entouré de ses deux petites filles âgées de 27 et 8 mois.

3 ans de prison

La présidente lui demande s’il souhaite ajouter quelque chose…

« J’espère que ma fille va pouvoir se reconstruire, qu’elle me pardonnera et qu’elle pourra transformer sa haine en amour à mon égard ».

Une phrase difficilement audible pour les victimes.

Procureur et tribunal s’accorderont sur la même peine : 3 ans de prison dont 2 ans avec un sursis probatoire, 5 ans de suivi sociaux-judiciaires, inscription de plein droit au Fichier des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes (FIJAIS) et 26 000 € à verser aux victimes au titre des divers préjudices.

Source : actu.fr

Avatar
Association Wanted Pedo
error: Nos articles sont trop souvent copiés sans être cités en source.