18
SEP
2020

Cannes | Une Cagnotte pour KIM, 4 ans violée par son voisin

Actualisation du 22 septembre 2020

JUSTICE pour KIM ! Famille désemparée suite au viol de la fillette de 4 ans par un voisin

 

Une fillette de 4 ans était agressée sexuellement par un voisin à Cannes.

Les parents, effondrés, suite au calvaire souhaite afin de préserver leur sécurité, maintenir l’équilibre tout en affrontant les intimidations auxquelles ils font face quotidiennement.

Votre soutien ne bénéficiera qu’au profit de cette urgence !!!

ICI

 

Une fillette de 4 ans agressée sexuellement par un voisin à Cannes.

Les parents, effondrés, témoignent du calvaire vécu par l’enfant et la famille

Rayan Claudio Troilo

Rayan Claudio Troilo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Effondrée. Depuis le 21 août dernier, cette famille cannoise ne dort plus.

La veille, c’est une belle soirée qui s’annonçait.

Un apéro entre voisins, dans une impasse de la cité des Festivals.

Aux alentours de 23h, les quatre enfants du couple vont se coucher dans leur chambre, la mère de famille également. Le père décide alors de rejoindre ses voisins sur la terrasse située à 5/6 mètres au-dessus de chez eux, sans refermer la porte à clé.

Dans la nuit, les quatre enfants du couple vont se coucher dans leur chambre. La mère de famille également.

« Je suis resté un peu plus tard », retrace le père. « Peu avant 3 heures du matin, un des voisins s’est éclipsé de la soirée. J’ai pensé qu’il était peut-être allé chercher quelque chose chez lui et qu’il allait revenir. Une demi-heure plus tard, je suis rentré me coucher. »

Son épouse se réveille, et se rend dans la salle de bains.

« Elle m’a dit qu’il y avait quelqu’un dans le salon. Je suis allé voir. Et j’ai trouvé le voisin allongé sur le canapé. Il m’a demandé s’il pouvait dormir là, j’ai pensé qu’il avait trop bu et je lui ai dit de rentrer chez lui. » Sans se douter de l’horreur qui vient de se dérouler…

“JE NE PEUX PAS ENTENDRE LES DÉTAILS”

Le lendemain matin, sa petite fille de 4 ans lui indique qu’elle a mal en lui montrant le bas de son ventre.

« Je n’ai pas compris. J’ai accompagné un de mes fils à un anniversaire. En rentrant, j’ai trouvé ma femme effondrée. »

Électrochoc. En quelques mots, la mère de famille raconte l’inconcevable.

Le voisin qui s’introduit dans la chambre des enfants.

« Ma fille lui a dit, “j’ai un secret”.

Elle a raconté, avec ses mots, ce qu’il s’est passé.

Je ne peux pas entendre les détails.

C’est trop », craque le trentenaire dévasté.

Le monde de la famille bascule.

« J’ai vu rouge. Heureusement, ma femme était là. Elle m’a empêchée d’aller chez lui. J’ai appelé la police. Je leur ai dit, si vous n’êtes pas là dans 10 minutes, je le tue. »

Les forces de l’ordre arrivent en un temps record.

Le voisin est interpellé.

Il a été mis en examen pour « viol sur mineur de moins de 15 ans » et a été placé en détention provisoire en attendant les suites de l’enquête

Le début d’une longue descente aux enfers pour la famille.

« Ma fille, ma princesse, a été examinée. Entendue par des psychologues. Depuis, elle ne veut plus aller au lit. Elle dort avec nous. On attend les conseils de psychologues pour gérer cette situation. »

Éprouvant pour toute cette tribu soudée, venue s’installer sous le soleil azuréen il y a quelques mois.

Sentiment de culpabilité pour la maman, endormie à quelques mètres de là.

Pour les frères et la sœur de la petite puce, qui partagent sa chambre.

« Mes trois autres enfants dormaient. Dès le lendemain, mon fils de 11 ans a compris ce qu’il s’était passé. On a essayé de lui expliquer, sans rentrer dans les détails. Les plus petits se demandent pourquoi ils voient autant d’adultes et de policiers. »

Depuis, tous tentent de reprendre une vie normale.

« On essaye de les préserver, de faire comme d’habitude. De reprendre notre quotidien. Mais on ne mange plus, on ne dort plus, et on craque parfois… »

“QUELLES SÉQUELLES GARDERA MA FILLE ?”

Angoisses et interrogations ont envahi le foyer.

« Combien de temps ça a duré ? Combien de temps a-t-elle eu mal ? Est-il venu directement ici quand il a quitté la soirée ? Quelles séquelles gardera ma fille ? Quel impact cela aura sur sa vie ? Est-ce qu’il a fait d’autres victimes ? Tout ça me hante. »

Autre source de stress, l’éventuel retour dans le quartier du suspect.

Ce dernier pourrait, dans les semaines à venir, faire une demande de mise en liberté.

Inconcevable pour ses clients.

« Pour le moment, il est en prison. On sait que les démarches vont être longues. Mais s’il sort ? Pour l’instant, on n’a pas les moyens de déménager », reprend le papa.

Ce témoignage est lancé comme une bouée de sauvetage.

« Parce que jamais on n’aurait imaginé qu’une chose pareille puisse nous arriver. Il faut être vigilants en permanence. On était heureux. On fera tout pour que ça ne brise pas notre famille. Mais on veut que justice soit rendue.”

Source : nicematin

Avatar
Association Wanted Pedo
error: Nos articles sont trop souvent copiés sans être cités en source.