20
MAR
2020

Charente-Maritime | Un médecin anesthésiste déjà condamné en 2008 pour possession d’image pédopornographiques

Ce médecin déjà condamné en 2008 pour détention d’images pédopornographiques,
exerçait dans le même hôpital que deux autres pédocriminels

Le centre hospitalier de Jonzac a suspendu un anesthésiste condamné pour détention d’images pédopornographiques © Maxppp – Gobin Marie-Laure

 

L’hôpital de Jonzac, en Charente-Maritime, annonce ce vendredi avoir suspendu un médecin anesthésiste condamné en 2008 pour détention d’images pédopornographiques. Ce communiqué de l’établissement fait suite à l’enquête menée par la cellule investigation de Radio France.

 

L’hôpital de Jonzac a annoncé ce vendredi la suspension d’un médecin anesthésiste condamné pour détention d’images pédopornographiques. Un peu plus tôt, la cellule investigation de Radio France avaient révélé que Joël Le Scouarnec, ce chirurgien accusé d’actes pédocriminels sur des centaines de victimes, avait exercé dans cet établissement avec notamment un autre médecin anesthésiste condamné à trois mois de prison avec sursis.

Mesure de suspension à effet immédiat

“En réponse à l’évocation de plusieurs médias, dont franceinfo, de la condamnation” de ce médecin en 2008, “la direction de l’établissement tient à préciser que le volet du casier judiciaire [de ce docteur] accessible à l’employeur ne portait aucune mention de cette condamnation”, explique l’hôpital de Jonzac dans un communiqué.

“L’établissement n’était par conséquent pas informé.” Ce médecin anesthésiste “a fait l’objet ce jour d’une mesure de suspension dans l’intérêt du service, à effet immédiat”.

Ce médecin fait l’objet d’une autre enquête, actuellement en cours, ouverte par le parquet de Saintes pour visionnage d’images pédopornographiques.

Des médecins pédophiles qui se connaissent

Cet anesthésiste a exercé à l’hôpital de Jonzac en même temps que Joël Le Scouarnec, ce chirurgien soupçonné d’avoir agressé au moins 349 enfants dans une dizaine d’établissements pendant plus de 30 ans. Tous les deux se connaissaient.

Franceinfo et la cellule investigation de Radio France ont également révélé qu’un autre médecin, radiologue, qui exerçait en même temps que le docteur Scouarnec à l’hôpital de Quimperlé, dans le Finistère, a été condamné à 18 ans de prison pour viols et agressions sexuelles sur une trentaine de patientes dont huit mineures.

source : francebleu

Avatar
Association Wanted Pedo