11
NOV
2019

Châteauroux | Le moniteur d’auto-école pédophile a été condamné à trois ans de prison ferme

Les deux premières victimes étaient âgés de 10 et 12 ans.

C’est à partir de sa plainte que l’homme, placé en garde-à-vue, avouera aussi des gestes et des attitudes pédophiles sur ses élèves d’auto-école. Gestes d’agressions sexuelles et masturbations forcées qui lui vaudront trois ans de prison ferme avec mandat de dépôt.

L’homme a été condamné à trois ans de prison avec mandat de dépôt : il a quitté la salle d’audience sous escorte policière pour être directement conduit en détention.

Un homme de 51 ans a été condamné vendredi 8 novembre pour avoir agressé sexuellement et conduit à la corruption des mineurs, uniquement des garçons, entre 2009 et 2015 dont une partie étaient des élèves de son auto-école à Châteauroux.

Ils étaient trois à faire bloc, ce vendredi 8 novembre, sur les bancs des parties civiles. Trois jeunes hommes sur les six victimes formellement identifiées du prévenu âgés de 51 ans aujourd’hui.

L’homme devait répondre de deux séries de faits. Les deux premières victimes étaient âgés de 10 et 12 ans lorsqu’ils les emmenaient en “partie de pêche”. Cet ami de la famille les incitait, en prétextant des “jeux”, à se déshabiller et se mettait également nu.

Une série de “sorties” qui auront mené jusqu’à des gestes d’agressions sexuelles, tels que des masturbations forcées.

C’est le plus jeunes d’entre eux qui “craque”, en 2016 et raconte les faits à sa mère.

” Je salue votre dignité et votre courage “, soulignait ce vendredi la subsitut du procureur à chacune des victimes présentes.

C’est à partir de sa plainte que l’homme, placé en garde-à-vue, avouera aussi des gestes et des attitudes pédophiles sur ses élèves d’auto-école.

Quatre d’entre-eux ont été identifiés formellement.

Les victimes âgées de 15 à 17 ans, étaient emmenées par leur moniteur chez lui, sous prétexte de “stage” ou de “pause déjeuner”.

L’homme a avoué plusieurs faits lors de ses interrogatoires. Quatre adolescents ont raconté leur version, d’autres ont nié les faits racontés par le prévenus, la question de “honte” et le sentiment de culpabilité étant sans cesse évoqués par les victimes.

Son ordinateur contenait aussi des centaines d’images pornographiques, dont une partie de pédo-pornographie.

Le tribunal a condamné le prévenu à trois ans de prison ferme avec mandat de dépôt.

Il a également interdiction définitive d’exercer le métier de moniteur d’auto-école, d’exercer toute activité professionnelle ou associative en rapport avec des mineurs et devra avoir un suivi socio-judiciaire pendant cinq ans avec injonction de soins.

 

Source : lanouvellerepublique.fr

Avatar
Association Wanted Pedo