05
AVR
2019

Chatou | Les ados piégeaient les pédophiles pour les dépouiller

Des jeunes de 15 à 17 ans se faisaient passer pour une adolescente de 12 ans sur les réseaux sociaux pour mieux les attirer.

Illustration. Les trois adolescents utilisaient les messageries du réseau Instagram pour dénicher leurs victimes. LP/CARMEN ABD ALI

De mémoire de policier, c’est un procédé qui n’avait pas encore vu le jour.

Un jeune de 17 ans est soupçonné de s’être fait passer pour une adolescente de 12 ans sur des sites Internet et des messageries, afin d’attirer des hommes, pour leur voler leur téléphone portable et leur carte bancaire. Il a été mis en examen, vendredi, par un juge de Versailles, pour des faits d’extorsion.

C’est une de ses victimes qui a mis fin à ses agissements en alertant la police. Le 14 mars dernier, ce jeune homme avait rendez-vous à Chatou (Yvelines) avec « une personne contactée sur Internet », indique-t-il sans plus de précision. Mais une fois arrivé sur le lieu convenu, rue Berthelot, vers 19 heures, trois hommes encagoulés l’ont agressé. Sous la menace d’une bombe lacrymogène et d’un pistolet, il a été contraint de leur laisser son portefeuille, sa carte bancaire, son téléphone portable, son casque et ses gants de moto.

Quelques minutes, plus tard, la police municipale retrouve lors d’une patrouille dans le quartier deux jeunes qui semblent correspondre à la description faite par la victime. L’un d’eux parvient à prendre la fuite avant d’être retrouvé peu après par les enquêteurs de la sûreté urbaine de Saint-Germain-en-Laye.

Les deux garçons, âgés de 15 et 16 ans, reconnaissent être les auteurs de l’agression : ils sont remis en liberté, en attendant leur convocation devant la justice. Les forces de l’ordre poursuivent leurs investigations et identifient le troisième suspect, qu’ils l’arrêtent, jeudi, à Nanterre (Hauts-de-Seine).

C’est après cette interpellation que l’enquête prend une autre tournure. Le plus âgé du trio raconte qu’il se faisait passer pour une jeune femme sur la messagerie Instagram. Lorsqu’on lui a demandé son âge, il a eu l’idée de répondre 12 ans…

La réaction des interlocuteurs l’a alors surpris, confie-t-il. « Certains étaient vraiment bizarres. L’un d’eux se déshabillait et m’envoyait des vidéos sexuelles : c’était très gênant », rapporte l’adolescent, issu d’une bonne famille et méconnu jusque-là de la police.

Lors des guets-apens, il restait en retrait pendant que ses deux copains passaient à l’action. Même il s’en défend et soutient qu’il se prenait pour une sorte de « justicier », les intentions crapuleuses du jeune homme et de ses complices ne font pas de doute pour les policiers.

Les enquêteurs leur attribuent trois agressions et une tentative, toutes commises à Chatou et dans ses alentours.

La suite des investigations devrait permettre de mieux cerner leurs intentions et de trouver d’éventuels autres faits.

Ce qui ne s’annonce pas facile, les victimes de ces attaques n’ayant certainement pas trop envie de venir raconter leur mésaventure à la police, de crainte d’être poursuivies à leur tour pour corruption de mineurs.

Source : leparisien.fr

Avatar
Association Wanted Pedo