14
JUIL
2020

Clermont-Ferrand | Un prédateur sexuel multi-récidiviste condamné à cinq ans de prison

Un pédocriminel condamné à 5 ans de prison

Un Riomois de 50 ans a été condamné, mercredi 8 juillet, par le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand pour corruption de mineures. Il avait déjà de très lourds antécédents.

Le profil du prévenu est inquiétant. Dix-huit mentions au casier judiciaire, notamment pour viol, agression sexuelle et exhibition sexuelle. En 2004, quatre jours après sa sortie de l’un de ses séjours en prisons, il avait volontairement renversé une jeune fille à scooter. La menaçant et l’obligeant à monter dans sa voiture, il l’avait contrainte à le regarder se masturber. La victime n’avait du son salut qu’à l’intervention d’un témoin.

« Cette tendance pédophile est ancrée depuis longtemps »

relate le président François de Naeyer. Il ne parvient pas à contrôler ses pulsions.

Pour ne pas céder à ses démons, le quinquagénaire a une méthode bien à lui. Il contacte et discute avec des mineurs sur Internet. Facebook est son « terrain de chasse ».
Il crée deux profils sous de fausses identités à travers lesquels il affirme avoir 20 ans. Puis se met en quête de jeunes filles.

« C’est ma manière à moi, c’est le seul moyen que j’ai trouvé pour contenir mon impulsivité, mes pulsions sexuelles. C’est une sécurité. »

Le prévenu

« C’est une forme de thérapie, en somme »,

ironise le magistrat.

« Ça me fait sortir de mon quotidien, de mes soucis… »

Sauf qu’il a eu plus que des discussions. Et surtout, elles ont 12, 14, 15, 16 ans… La méthode est souvent la même, il envoie des messages :

« Est-ce qu’on peut faire de la nudité ? Est-ce que tu veux sortir avec moi ? »

Il annonce parfois ses intentions de les « emmener ailleurs », de les « inviter à Disneyland ». Il envoie également des photos de son sexe en érection.

« Là, on n’est plus dans la conversation, ni dans la thérapie monsieur. On est plutôt dans la pulsion malsaine et la déviance sexuelle »

peste le président De Naeyer.

« C’est quand j’arrive pas à contenir certaines choses que ça pose problème… »

Monsieur est un prédateur

Mis en examen pour corruption de mineurs en décembre 2018, il a été incarcéré jusqu’à ce jour. Cela faisait moins de deux mois qu’il était sorti de détention. Son expertise psychiatrique vient dépeindre un peu plus un tableau déjà peu reluisant :

« Il y a un risque de réitération dans le passage à l’acte, voire inévitable. »

« Monsieur est un prédateur »,

résume le parquet.

En défense, Me Naima Hizzir estime que « c’est un homme malade » et conteste certains des faits.
Le tribunal le relaxe pour l’un des faits et le condamne pour le reste.

Il écope de cinq ans de prison, plus dix ans de suivi sociojudiciaire. Il est maintenu en détention.

source : lamontagne

Avatar
Association Wanted Pedo