“Au nom du Danemark, pardon”. Quarante ans après les sévices subis par des centaines d’enfants dans les foyers, la Première ministre danoise, Mette Frederiksen a présenté des excuses officielles