15
AOûT
2019

Épinal | Des lycéens se font passer pour une adolescente et piègent un instituteur

L’instituteur s’est fait démasqué par une bande d’adolescents qui voulaient confondre de potentiels pédophiles

L’instituteur sera jugé le 27 août prochain pour détention d’images pédopornographiques. (CÉDRIC LIETO / RADIO FRANCE)

Un instituteur d’une cinquantaine d’années a été déféré mardi 13 août devant le parquet d’Épinal (Vosges) et placé sous contrôle judiciaire, dans l’attente de son jugement, a t’on appris de sources judiciaires.

Cet homme a été piégé par une bande de lycéens qui s’étaient fait passer pour une adolescente de 16 ans sur internet afin de démasquer de potentiels pédophiles.

Des photos pédopornographiques retrouvées sur son ordinateur

Les adolescents ont entamé une conversation sur internet avec l’instituteur en juin dernier, avant de lui donner rendez-vous à Vittel. Le suspect s’est rendu sur les lieux.

Il a alors découvert le traquenard. Les lycéens ont prévenu les gendarmes. Interrogé, l’instituteur, père de famille, a reconnu avoir accepté ce rendez-vous avec celle qu’il croyait être mineure. Les gendarmes de Vittel ont alors procédé à une perquisition à son domicile. Plusieurs images pédopornographiques ont été retrouvées dans son ordinateur.

Interdiction d’approcher des mineurs

“Mon client s’est fait piéger par ces lycéens, explique l’avocate de l’instituteur, car il s’est rendu au rendez-vous uniquement pour rencontrer cette jeune fille et non pour avoir des relations sexuelles avec elle.”

À propos des images pédopornographiques retrouvées sur l’ordinateur de son client, Nancy Risacher reconnaît que l’instituteur fréquentait “fréquemment des sites pornographiques” et que dans le flot d’images stockées sur son ordinateur, “certaines mettent en scène des mineurs”.

L’avocate affirme cependant qu’“à aucun moment il n’a tapé de mots-clés qui pouvaient l’aiguiller vers des sites de jeunes”.

Après sa garde à vue, le suspect a été déféré au parquet d’Épinal, avant d’être relâché et placé sous contrôle judiciaire, avec notamment interdiction d’approcher des mineurs et avec obligation de se soigner.

“Il a déjà eu un rendez-vous ce mercredi pour un suivi psychologique”, indique son avocate. L’instituteur sera jugé le 27 août prochain pour détention d’images pédopornographiques.

Source : francetvinfo.fr

 

 

Avatar
Association Wanted Pedo