06
AOûT
2020

Essonne | Un homme soupçonné d’être un pédophile, ligoté et roué de coups avant d’être livré à la police

Le jour de l’agression, il avait donné rendez-vous à un mineur de 13 ans. Des photos pédopornographiques se trouvaient dans la mémoire de son téléphone ainsi que des propositions faites à des mineurs de 10 à 13 ans de poser nus contre rémunération.

Après avoir reçu un appel d’urgence indiquant qu’un homme était retenu par deux individus, les policiers se sont rendus sur place.

L’homme serait retenu à Sainte-Geneviève-des-Bois dans l’Essonne, au niveau de l’avenue du Canal, à proximité du Bois des Trous.

A leur arrivée, les fonctionnaires vont découvrir un homme âgé de 36 ans, ligoté et présentant des traces de violences dont une plaie saignante au visage.

Au sol, à proximité de la victime, un smartphone allumé, avec en fond d’écran, la photo d’une mineure nue.

Après avoir été pris en charge par les secours, l’homme a été interrogé sur ce qui venait de se passer et a évoqué une agression, sans fournir de précisions, ajoutant que ses deux bourreaux avaient pris la fuite.

Mais voilà, les policiers, intrigués par la découverte du téléphone décide de le placer en garde à vue.

En procédant aux premières investigations, les fonctionnaires découvrent que le trentenaire fait déjà l’objet d’une enquête depuis un an.

Chez lui, les enquêteurs retrouvent un ordinateur et deux téléphones portables.

Lors de sa garde à vue, il avoue que le jour de l’agression, il avait donné rendez-vous à un mineur de 13 ans dans l’unique but de discuter avec lui.

L’analyse technique de son téléphone a révélé qu’il avait proposé une rencontre à des mineurs de 10 à 13 ans et de poser nus contre rémunération.

Des photos pédopornographiques se trouvaient également dans la mémoire du téléphone.

Deux enquêtes sont donc menées conjointement, l’une concerne l’agression dont a été victime le trentenaire et la seconde sur la détention d’images pédopornographiques et la corruption de mineurs dont cette même personne est soupçonnée.

Il a été laissé libre à l’issue de sa garde à vue et fera l’objet de nouvelles auditions ultérieurement.

Source : actupenit

Avatar
Association Wanted Pedo
error: Nos articles sont trop souvent copiés sans être cités en source.