Mise à Jour du 04/11/2017 : Elle a été condamné à 2 ans ferme. Source : Evasion

Le dossier jugé à partir de ce matin, devant la cour d’assises d’Eure-et-Loir, s’annonce difficile pour les victimes présumées.
Une femme de 57 ans devra répondre de très lourdes accusations devant les jurés. Ses propres enfants, mais aussi ses nièces, l’accusent d’agressions sexuelles et de viols.

Elle plaide le complot, les enfants maintiennent leur position

Ils se seraient déroulés dans la maison familiale, en Eure-et-Loir, entre 1992 et 2005, alors que les enfants étaient âgés de 5 à 15 ans.

Une mère accusée de viol et une rixe mortelle à la cour d’assises d’Eure-et-Loir

La mère de famille, tout au long de l’instruction, a nié ce qui lui était reproché.

Les enfants, eux, ont toujours maintenu leur position. Pour sa défense, la femme invoque un complot ourdi par sa propre sœur, qui, depuis, a épousé son ex-mari.

Selon l’enquête, un climat incestueux paraissait régner dans cette famille.

Le frère de l’accusée a été condamné, il y a quelques années, par la cour d’assises des mineurs, pour des agressions sexuelles et viols sur des membres de sa famille.

20 ans de réclusion criminelle encourus

C’est d’ailleurs à l’occasion de ce procès que des déclarations avaient été formulées sur les actes qui sont aujourd’hui reprochés à la femme.

Elle comparaît libre. Elle encourt vingt ans de réclusion criminelle pour viols aggravés.

Le huis clos sera demandé par les avocats des victimes.

Le verdict est attendu mardi soir.

Source : L’Echo Républicain