21
AOûT
2019

Fougères | Un homme de 83 ans accusé d’agression sexuelle sur son petit-fils de 3 ans a été relaxé

Le 28 juin 2018, un petit garçon de 3 ans raconte, avec ses mots, qu’il aurait été victime d’une agression sexuelle. Un an plus tard, son grand-père est relaxé.

Illustration – Ouest France

Le 28 juin 2018, à Fougères, une mère fait face à une terrible déclaration.

Son petit garçon de 3 ans lui raconte ce qui pourrait s’apparenter à une agression sexuelle qu’il aurait subie, quelques jours plus tôt, chez son grand-père.

Après s’être confié à sa mère, l’enfant réitérera ses propos devant son père, sa nourrice, et un pédiatre, au cours de la même journée.

Commence alors une longue quête de vérité pour les parents, tiraillés entre les déclarations de leur fils, et celles de son grand-père.

Cette quête de vérité s’est achevée hier, judiciairement, au tribunal correctionnel de Rennes.

Le grand-père, âgé de 83 ans, s’est présenté aux juges en proclamant son innocence.

« Le ciel m’est tombé sur la tête », avoue-t-il, bouleversé.

« On a été abasourdis aussi, comme lui », relate la mère du petit garçon, à l’audience.

« Si le prévenu était relaxé ou condamné, est-ce que vous considéreriez que vous avez eu vos réponses ? », demande le président.

D’un même mouvement, les deux parents hochent négativement la tête.

« Je ne considère pas avoir assez d’arguments pour vous demander de condamner Monsieur », déclare le ministère public.

Une relaxe est donc requise.

« La dimension difficile de ce dossier, c’est la valeur donnée par le tribunal à la parole de l’enfant, plaide l’avocate de la défense, Me Delphine Caro.

Mais rien, dans les actes d’investigation, ne permet de venir appuyer ses déclarations.

Personne ne saura jamais pourquoi l’enfant aurait pu dire de telles choses. »

Le tribunal a prononcé la relaxe.

Source : Ouest France

WantedPedo 1
Association Wanted Pedo