Une fillette de 10 ans a été violée lundi par un habitant de la capitale. Sa tante a alerté la police. Mohammad Bilal F., 38 ans, a été agressé à coups de gourdin et couteau. Alors qu’un proche de la fillette était sur le point de le castrer, la police s’est pointée et l’a conduit à l’hôpital.

C’est la troisième fois qu’elle est abusée sexuellement par son agresseur.

Nazia (prénom fictif), jouait au foot avec ses amis, lundi après-midi. À un moment donné, la balle a atterri dans la cour de Mohammad Bilal F. voisin de Nazia.

La fillette s’est rendue dans la cour pour récupérer sa balle.

Le suspect s’est approché d’elle et l’a traînée dans sa chambre avant d’abuser d’elle.

Après cette agression, il a menacé la fillette de mort au cas où elle le dénoncerait.

Nazia est rentrée chez elle. Sa tante, âgée de 46 ans, intriguée par son comportement, l’a interrogée.

La fillette est sortie de son mutisme et lui a relaté son calvaire. La tante a informé d’autres proches qui sont partis à la recherche du suspect. Après l’avoir aperçu, les proches ont agressé Mohammad Bilal F. à coups de gourdin et de couteau.

La police de Plaine-Verte alertée de cette agression s’est précipitée sur les lieux. Alors qu’un proche était sur le point d’émasculer le suspect, la police est intervenue.

Un agent a été légèrement blessé au pied lors de cette intervention. Les proches de Nazia ont laissé éclater leur colère.

Le suspect a été conduit à l’hôpital SSRN de Pamplemousses. Il a été blessé au cou. Après avoir reçu des soins, il a été par la suite placé en détention.

La victime a porté plainte en présence des officiers de la Child Development Unit (CDU).

Lors de son interrogatoire, elle a révélé que l’an dernier, Mohammad Bilal l’aurait agressée sexuellement à deux reprises et l’aurait menacée.

Elle a été conduite à l’hôpital où elle a été admise. Mardi, elle a été examinée par un médecin de la police.

Mohammad Bilal F. n’est pas inconnu de la police.

En 2010, son épouse a porté plainte contre lui. Elle l’a accusé de l’avoir forcée à visionner des films pornographiques et l’aurait forcée à agir comme dans ces films.

Mardi, Mohammad  Bilal F. a comparu devant le tribunal de Port-Louis où il a été inculpé de viol.

La police a objecté à sa remise en liberté, le suspect a été conduit en cellule. Il a indiqué qu’il donnerait sa déposition en présence de son avocat. L’enquête menée par le chef inspecteur Ghuburrun est supervisée par l’assistant-commissaire de police ( ACP) Madhow.

Source : DefiMedia