20
FéV
2020

International | Internet exposent les enfants aux réseaux pédocriminels

“Qu’aucun parent ne publie de photos de leurs enfants sur la plage sur les réseaux”, demande la police

Le sous-inspecteur Daniel Huertas explique comment les réseaux pédophiles sont organisés et utilisent Internet pour accéder aux enfants et aux adolescents.

Il est courant que les parents partagent ou publient des photos de leurs enfants à tout moment de la journée. Cela se voit davantage lorsqu’ils partent en vacances et veulent partager les moments qu’ils vivent à côté de leurs proches.

“S’il vous plaît, ne le faites pas, ni sur Facebook ni ailleurs!”

Insiste Daniel Huerta, inspecteur adjoint de la section de protection de l’enfance de l’unité centrale de cybercriminalité de la police nationale espagnole.

Ils peuvent ensuite être utilisés dans des réseaux de pédophiles et attirer leur attention sur les enfants.

L’agent Beatriz Hermosilla note:

«Nous ne sommes pas préparés à ce qui s’en vient. La technologie progresse et la société ne lui laisse pas le temps de l’assimiler. Le meilleur exemple est celui des parents: ils donnent à leurs enfants des appareils qui demandent un niveau de maturité qu’ils n’ont pas. Il faudrait respecter les âges légaux pour l’utilisation des réseaux sociaux, qui sont 16 ans ou 18 selon les cas, et ne laisser aucun enfant les utiliser avant. Nous vivons des esclaves mobiles. C’est un vrai problème social. Et cela ne peut pas être résolu par la police ».

En 2017, 81300 cybercrimes ont été enregistrés, selon le ministère de l’Intérieur, soit 22% de plus que l’année précédente. De ce nombre, 1 312 étaient des délits sexuels; 60 511 fraudes informatiques et 11 270 contraintes en ligne.

Daniel Huerta, l’un des principaux chasseurs policiers d’agresseurs d’enfants et d’agresseurs d’enfants, a une fille de 3 ans. Il dit que la première chose qu’il a faite à son arrivée à la crèche a été de “les gronder” pour avoir géolocalisé une photo avec laquelle n’importe qui peut savoir où se trouve son enfant à tout moment.

Il a également demandé le certificat des délits sexuels de tous ceux qui travaillent dans une ferme où sa petite fille va faire des activités parascolaires.
Les pédophiles sont organisés en réseaux.

Les pédophiles d’aujourd’hui sont différents de ceux d’il y a 20 ans. Avant de se cacher et de vivre leur vice dans la solitude, conscients que leur attirance sexuelle pour les mineurs était mauvaise. Aujourd’hui, ils créent des communautés via Internet, se soutiennent et se réaffirment.

«Le pédophile est très opportuniste; Il n’y a pas de pédophiles très évidents, mais ils sont conscients de leur situation. Et ils ne se sentent plus coupables »

explique Huerta. Aujourd’hui, ajoute-t-il, les pédophiles se pavanent leur vice et gagnent de l’argent en vendant des images.

Il est impératif que nous devenions plus prudents avec ce que nous publions sur les réseaux sociaux. Partagez ces données avec vos connaissances afin que nous devenions tous plus conscients.

 

source : breakingnews

Avatar
Association Wanted Pedo