09
SEP
2019

La Bassée | Le procès d’un éducateur de gymnastique accusé de viols entre 1988 et 1995 s’est ouvert aujourd’hui

Les faits de viols sur mineurs se seraient passés entre 1988 et 1995, au domicile de l’accusé et dans la salle de gymnastique du club. Faits qui n’ont pas été retenus par la justice parce que tombant sous le coup de la prescription.

 ARCHIVES OUEST-FRANCE/EDDY LEMAISTRE

Aujourd’hui, lundi 9 septembre, à la cour d’assises des mineurs, s’ouvre le procès d’un éducateur du club de La Bassée accusé de viols par deux anciens membres.

Les faits de viols sur mineurs se seraient passés entre 1988 et 1995, au domicile de l’accusé et dans la salle de gymnastique du club. L’accusé est le fils de la présidente du club à l’époque. Il avait 17 ans en 1988.

Vingt-trois ans après les faits, fin 2010, une des parties civiles, un homme alors âgé de 30 ans, a écrit au procureur de la République du parquet de Lille pour raconter ce que son petit frère avait vécu.

Ils étaient tous les deux mineurs à l’époque. Il accuse l’éducateur de viols sur lui-même et son petit frère. Il a porté plainte et a été entendu par les services de police puis le dossier a été transféré à la brigade de gendarmerie de La Bassée.

Le petit frère a révélé les faits aux militaires. Pendant l’enquête, une troisième personne s’est manifestée et a accusé l’éducateur du club d’attouchements sexuels.

Mais les faits n’ont pas été retenus par la justice tombant sous le coup de la prescription.

L’accusé, défendu par Me Patrick Lambert, conteste les faits. Il n’a jamais été incarcéré et a continué à exercer dans le même club, la même activité auprès des enfants.

Il n’a, selon son avocat, jamais fait l’objet depuis ces faits qui remontent à plus de vingt ans de plainte ou signalement.

Lundi, la cour d’assises des mineurs le jugera néanmoins pour des faits criminels de viols sur mineurs. Le procès se tiendra à huis clos et s’achèvera mercredi.

 

Source : lavoixdunord.fr

Avatar
Association Wanted Pedo