30
AOûT
2019

La Réunion | Il dénonce le viol collectif de son fils

Une enquête est ouverte pour des faits de viol collectifs près du collège de La Ligne des Bambous à Saint-Pierre. Une plainte a été déposée, le père de l’adolescent constitué en victime témoigne

Image – Google Maps

Une affaire de mœurs fait l’objet d’investigations par les policiers de Saint-Pierre.

Un adolescent explique avoir été drogué puis violé par plusieurs individus le jour de la rentrée scolaire.

Les policiers ont ouvert une enquête. Ils tentent de comprendre précisément ce qu’il s’est passé et identifier les auteurs présumés.

Témoignage des proches de la victimeLe père de l’adolescent a porté plainte. Il évoque des faits sordides et exhorte les auteurs à se rendre aux forces de l’ordre pour permettre à l’enquête d’avancer.

Mi veut pa i arriv sa à d’autres marmailles. Mi ve la justice i fé son travay le plus vite. C’est pas normal le ban personne la pou bat carré dehors i fé n’importe quoi. Le band’ moun la gâche la vie mon ti garçon, n’a une justice. Si zot i sent’ a zot coupable, rend’ a zot là-bas la gendarmerie. Arrêt fé n’importe quoi su de moun ! Marmay la besoin de vivre ! Zot i détruit la vie des gens !

Sa soeur ajoute : “Le jour où li la di a moin sa, l’été plus un choc. M’a l’a essaye parl’ avec ma maman, elle est très sensible, elle i arriv pa à accepter. Mi essaie parl’ ek li pou pas que li descend’ plus bas.

Les éléments de l’enquête

Les faits se seraient déroulés vendredi matin le jour de la rentrée. Le père dépose son fils aux abords de l’établissement scolaire de la Ligne des Bambous à Saint-Pierre vers 7 heures du matin.L’adolescent se rend à un commerce situé à proximité. Il achète une boisson et discute avec d’autres jeunes.

Ces derniers l’auraient alors emmené dans une ravine près du collège. Ils l’auraient alors frappé et violé avant de l’abandonner sur place.

C’est deux jours plus tard que la victime se confie à sa sœur. Deux jours après il trouve le courage de se confier à sa sœur pour qui nous conserverons l’anonymat.

Victime hospitalisée

L’adolescent a été admis à l’hôpital pendant quelques jours. Son état de santé s’est amélioré. Il est extrêmement traumatisé.

Le jeune a dû mal à se souvenir du déroulé exact des faits. Ses proches pensent que la drogue du violeur aurait pu être utilisée contre lui. Cela expliquerait cette perte de mémoire.

Une plainte a été déposée au commissariat de Police de Saint-Pierre. Des examens médico-judiciaires sont en cours pour déterminer les circonstances exactes des faits et leurs conséquences afin d’identifier les auteurs présumés.

Source : linfo.re

Avatar
Association Wanted Pedo