20
JUIN
2019

La Réunion | Le pédophile d’Instagram mis en examen pour viol sur mineur

Depuis des semaines, il entretenait une relation intime avec un enfant de 11 ans rencontré sur le réseau social Instagram. Hier, un habitant de saint-Denis, âgé de 25 ans a été mis en examen pour viol sur mineur et détention d’images pédopornographiques.

Photo DR

C’est la maman, outrée, qui a accompagné son fils déposer plainte.

Ayant découvert en mars dernier que son garçon de 11 ans entretenait depuis plusieurs semaines une relation de nature sexuelle avec un individu de 25 ans rencontré sur le réseau social Instagram, la mère de famille l’a conduit chez les gendarmes de Sainte-Marie.

Au cours d’une première audition, les gendarmes comprennent que le jeune garçon, déjà en questionnement sexuel malgré son jeune âge, a d’abord entretenu une relation purement virtuelle avec cet adulte. L’un et l’autre s’envoyant des photos de leurs corps dénudés.

Mais après une seconde audition menée par un enquêteur spécialisé, ils découvrent que l’enfant et le majeur se sont rencontrés physiquement à plusieurs reprises sur cette période.

Ainsi, profitant que le garçon se trouvait chez sa grand-mère à Sainte-Marie, le cuisinier résidant Saint-Denis lui avait donné un rendez-vous sur le parking de l’école toute proche.

Un téléphone secret pour communiquer

Là, en plus d’un échange de baisers, il avait remis au gamin un téléphone portable lui appartenant, pour qu’ils puissent continuer à communiquer en toute discrétion.

La mère du garçon avait en effet décidé de lui confisquer son téléphone portable car elle trouvait qu’il s’en servait trop.

Ils se reverront ainsi plusieurs fois, notamment une au cours de laquelle l’homme emmène le jeune garçon jusqu’à son appartement du chef-lieu, où ils auront des relations sexuelles. Des relations “consenties” dira le mis en cause. Et c’est le surlendemain que la mère trouve le téléphone secret de son fils et les échanges qu’il contient.

Identifié, le pédophile est interpellé et placé en garde à vue le 28 mai dernier. Mais il est vite remis en liberté, alors que les enquêteurs souhaitent d’abord analyser l’ensemble du matériel informatique saisi chez lui.

Son téléphone, celui qu’il a donné à l’enfant mais également un ordinateur et des clés USB… Outre les échanges avec le garçon de Sainte-Marie, ils y découvrent plusieurs centaines d’images à caractère pédopornographique.

De nouveau placé en garde à vue, le cuisinier dionysien a maintenu qu’il n’avait pas forcé les relations avec l’enfant, ce que semblait confirmer ce dernier. Mais s’agissant d’un enfant de 11 ans en compagnie d’un adulte, la notion de consentement libre et éclairé n’est pas juridiquement acceptable, en plus d’être moralement condamnable.

Déféré hier au palais de justice, le Dionysien a été mis en examen pour viol sur mineur et détention d’images pédopornographiques. Il a été laissé en liberté sous contrôle judiciaire avec interdiction de paraître sur la commune de Sainte-Marie. L’enquête va se poursuivre sous commission rogatoire d’un juge d’instruction.

Source : clicanoo.re

Avatar
Association Wanted Pedo