10
AOûT
2019

La Réunion | Un trentenaire condamné à 9 mois avec sursis pour agression sexuelle sur sa belle-fille de 16 ans

Le Tampon. C’est un lourd secret qu’elle gardait depuis plusieurs mois. Le 30 mars, une jeune fille de 16 ans se présente à la gendarmerie du Tampon pour dénoncer une agression sexuelle commise par le compagnon de sa mère.

Illustration, Clicanoo

Pendant le mouvement des “gilets jaunes”, David R est dans l’incapacité de se rendre sur son lieu de travail à Saint-Pierre.

Il se retrouve seul avec la fille de sa compagne et lui propose un massage.

Pour tester une table qu’il lui avait achetée, dans le cadre de ses études d’esthétique.

Il l’invite à se mettre en maillot de bain et commence à la masser.

Sauf que le trentenaire pousse le massage plus loin, en glissant la main dans son bas de maillot tout en lui embrassant la cuisse.

Figée par cette intrusion, la jeune victime s’éloigne immédiatement dans la salle de bain.

“Vous êtes masseur ?”, s’interroge le président Philippe Bergeron.

“Non, c’était pour renforcer un peu les liens”, cherche à se justifier le prévenu.

“Ce n’était pas une bonne idée”, tranche le président.

S’excusant et reconnaissant les faits sans difficulté, David tient à préciser qu’il n’a jamais été condamné auparavant.

“J’ai agi sous le coup d’une pulsion, je peux difficilement l’expliquer” a t-il lâché devant les gendarmes.

“Il connaissait la fragilité de la victime, est-ce qu’il ne l’a pas utilisée pour arriver à ses fins ?

Elle a besoin d’être protégée”, martèle Me Pothin, qui représentait la jeune fille.

La procureur Marie Simbille a ensuite insisté sur le cadre intrafamilial de l’agression :

“On a tendance à le banaliser.

Ces rapports de proximité peuvent faciliter le passage à l’acte.

Et ce n’est pas à la jeune fille de s’accommoder de cette situation, c’est à lui de prendre ses distances !”

Des distances qui pourront être difficiles à prendre, vu qu’un projet de mariage est prévu en 2020 entre le ti-père et la mère de la jeune victime.

L’homme a été déclaré coupable et a écopé de neuf mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve pendant 18 mois ainsi qu’une interdiction de contact.

Il devra également lui verser 1 000 euros de dommages et intérêts.

Source : Clicanoo

WantedPedo 1
Association Wanted Pedo