28
JUIL
2019

Le Havre | Des ados se lancent dans la traque pédophiles sous le nom de “Chasseurs de Pédophiles”

Des ados se sont lancés à la chasse aux pédophiles sur Snapchat

Illustration Fredzone.org

De nos jours, les réseaux sociaux sont devenus un véritable paradis pour les pédophiles. Si certains ont pu être démasqués, d’autres y sévissent toujours en toute impunité. C’est ainsi qu’une bande d’adolescents habitant au Havre, en Normandie, a décidé de traquer les pédophiles sur Snapchat.

Composé de 5 ados, dont deux mineurs, le groupe s’est lui-même baptisé les « Chasseurs de pédophiles ». Ils ont mis au point un plan pour piéger ces personnes dangereuses et les « punir ».

La nuit du mercredi 3 au jeudi 4 juillet, un homme d’une cinquantaine d’années s’est fait prendre au piège alors qu’il avait rendez-vous avec un des membres de la bande, une jeune fille de 13 ans. Après l’avoir plaqué au sol, les « justiciers » lui ont volé ses affaires et sa voiture.

Repéré et piégé grâce à Snapchat

L’application de messagerie Snapchat est connue pour attirer les jeunes utilisateurs… donc forcément les pédophiles. Les cinq ados « chasseurs » ont eu l’idée très simple d’utiliser le tchat pour repérer et piéger leur cible. Pensant discuter avec une fillette de 13 ans, le quinquagénaire ne s’est pas du tout douté du guet-apens dont il faisait l’objet.

Les deux se sont donné rendez-vous le soir du mercredi 3 juillet sur la place du Tunnel Jenner. Alors qu’ils étaient en train de discuter calmement sur un banc, l’homme a été soudainement agressé par deux inconnus qui lui ont volé ses clés de voiture ainsi que le badge d’accès de son immeuble.

Les deux agresseurs sont ensuite partis avec la voiture, accompagnés de la fille qui était bien évidemment de mèche avec eux.

La police a été alertée

Bien évidemment, la « victime » a porté plainte auprès des forces de l’ordre. Les policiers ont immédiatement mis la maison de l’homme sous surveillance. C’est ainsi qu’ils ont pu repérer et attraper les suspects alors qu’ils rodaient aux alentours.

Le groupe était composé de trois garçons et deux filles, dont celle qui a donné rendez-vous à la cible sur Snapchat. Mais seuls quatre d’entre eux ont pu être appréhendés, car le cinquième est parvenu à s’échapper.

Les « criminels » ont défendu leur cause en soutenant qu’ils ne faisaient que punir un pédophile.

La police a saisi l’ordinateur de ce dernier pour vérifier la véracité de ces accusations.

Source : fredzone.org

Avatar
Association Wanted Pedo
Catégorie(s) : Actu | Pédocriminalité | ​Normandie