Une adolescente, alors âgée de 14 ans, affirme avoir subi il y a trois ans une relation sexuelle non consentie au domicile de son père. Son agresseur présumé nie tout en bloc.

La cour d’assises du Pas-de-Calais, à Saint-Omer, a trois jours pour juger le Lillérois. Le verdict est attendu le mardi 20 février.

Un Lillérois de 24 ans comparaîtra à partir de ce vendredi 16 février devant la cour d’assises du Pas-de-Calais à Saint-Omer pour viol sur mineur de 15 ans. Les faits se seraient déroulés en septembre 2014. À cette époque, la victime, alors âgée de 14 ans, vivait chez sa mère à Lillers, et se rendait épisodiquement chez son père, qui avait refait sa vie. C’est durant un week-end chez ce dernier que les faits dénoncés auraient été commis.

L’accusé, qui nie les faits, encourt une peine de 20 ans de réclusion criminelle. Le verdict est attendu le mardi 20 février.

Source : Echos de la Lys