01
JUIL
2019

Loiret | Un homme de 42 ans, suspecté de viol incestueux et d’agressions sexuelles sur un mineur de 15 ans

Le beau-père admet le viol à deux reprises sur sa belle-fille de 15 ans, mais réfute le caractère incestueux de l’acte « car elle n’est pas de son sang ».

© Pascal PROUST

Un homme de 42 ans, suspecté de viol incestueux et d’agressions sexuelles sur un mineur de 15 ans, voit sa détention prolongée de six mois, son jugement en cour d’assises étant prévu fin septembre 2019.

Il est reproché à Cyrille, détenu depuis le 26 octobre 2016, d’avoir violé et agressé sexuellement sa belle-fille, la fille de sa compagne. Celui-ci la touchait, lui montrait des photos pornographiques et lui indiquait comment réaliser des fellations. Il lui avait imposé par ailleurs des actes de masturbation.

Cyrille, qui admet le viol à deux reprises, réfute le caractère incestueux de l’acte : « Car elle n’est pas de son sang ».

Les expertises psychiatriques et psychologiques concluent à une absence de troubles psychiques mais dénotent une « déviance sexuelle », « une certaine immaturité » et un sujet « calculateur et stratégique ».

Une obligation de soins est vivement préconisée.

L’avocat général, Dorothée Mercier, requiert une prolongation de sa détention jusqu’à la prochaine cession de cour d’assises en raison d’abord du tempérament manipulateur du suspect, qui serait déjà intervenu pour imposer le silence à certains.

La magistrate voit aussi dans une éventuelle libération un risque de renouvellement des faits, constatant « qu’il est tourné vers le sexe ».

Enfin, en l’absence de justificatif de domicile, elle craint un défaut de représentation devant la justice. La cour suit ses réquisitions.

 

Source : lanouvellerepublique.fr

Avatar
Association Wanted Pedo