02
MAR
2019

Lorient | Attouchements : six mois de prison avec sursis au grand-oncle

Poursuivi devant le tribunal pour agression sexuelle sur sa petite-nièce, le Cléguerois de 49 ans a soutenu ne pas l’avoir touchée.

Au mois de septembre dernier, la mère de la fillette avait porté plainte. La veille au soir, en la couchant, elle avait recueilli ses confidences.

Elle lui avait affirmé que, lors d’une fête de famille, au mois de mai précédent, le quadragénaire lui avait glissé sa main dans son entrejambe. Un geste suffisamment mal ressenti par l’enfant âgée de 10 ans au moment des faits, qu’elle précisait qu’il lui avait comme « compressé » le bas-ventre.

Au départ, devant les gendarmes, le quadragénaire avait dit « ne pas savoir pourquoi il avait eu ce geste ». À la barre, il est complètement revenu sur ses propos. Il a soutenu que sa « main ne l’avait pas touchée… »

Inscrit au fichier des délinquants sexuels

Évoquant la scène qui se passait dans le jardin, il raconte que la fillette est venue lui faire un bisou sur ses genoux. « Je lui en ai fait un aussi et je me suis levé sans rien faire… », soutient-il.

Des allégations qui n’ont pas convaincu la procureure. Laureline Peyrefitte, s’en référant à l’expertise psychologique de la jeune victime, évoque le « manque total d’affabulation » de l’enfant. Le psychologue avait constaté qu’il s’agissait « d’une fillette qui n’en rajoutait pas ».

Au vu de ces éléments, la procureure demandait au tribunal de le condamner à six mois de prison avec sursis et à 18 mois de mise à l’épreuve avec interdiction d’entrer en contact avec les victimes, d’exercer toute activité en lien avec des mineurs et obligation de soins.

Au final, il a écopé de six mois de prison avec sursis. Le tribunal a ordonné son inscription au fichier national des délinquants sexuels. Il devra verser 1 000 € de dommages et intérêts à la fillette et 300 € à chacun de ses parents.

Source : letelegramme.fr

Avatar
Association Wanted Pedo