18
FéV
2019

Lyon | Un dirigeant d’ONG est suspecté de pédophilie dans plusieurs pays

Soupçonné de pédophilie sur Facebook, il dénonce une “accusation virtuelle”

« Tout ce dossier repose sur des spéculations, on ne sait pas qui est derrière l’écran », a plaidé l’avocat de la défense. Photo d’archives LE PROGRES

Un dirigeant d’ONG est suspecté de pédophilie dans plusieurs pays. Il crie à l’accusation virtuelle, à partir d’un signalement de Facebook. Le tribunal tranchera le 12 mars prochain.

C’est Facebook qui est à l’origine du signalement. Photo d’archives LE PROGRES

Directeur d’une Organisation non gouvernementale (ONG) implantée dans les pays en guerre, Pierre est jugé par le tribunal correctionnel de Lyon pour diffusion d’images pédopornographiques, et recours à la prostitution de mineurs, entre octobre 2012 et août 2013 à Lyon, Kaboul, Manille, Dubaï et au Pakistan.

Le prévenu crie au complot d’un possible employé licencié. Sylvain Cormier, son avocat, dénonce une accusation «complètement virtuelle» qui ne reposerait sur « aucun élément vérifié ». Comme si le juge d’instruction s’était laissé embarquer dans une logique numérique, sans parvenir à vérifier les sources des textes et des photos en cause.

Facebook à l’origine du signalement incriminant

L’affaire est partie d’un signalement de Facebook auprès des autorités judiciaires. La firme américaine a repéré dans ses circuits des diffusions de photos inquiétantes, montrant de jeunes corps dénudés. En faisant ses propres recoupements, notamment par les adresses IP des ordinateurs utilisés, Facebook estime que le dirigeant est l’auteur des diffusions coupables, via différents comptes et pseudonymes.

Source : leprogres

Avatar
Association Wanted Pedo