Elle travaillait comme femme de ménage dans les écoles et vient d’être suspendue après l’annonce de sa condamnation.

Elle détenait des images pédopornographiques sur un ordinateur personnel.
Elle détenait des images pédopornographiques sur un ordinateur personnel. ILLUSTRATION / SYLVIE CAMBON

Le 3 avril dernier, une employée municipale d’une quarantaine d’années a été suspendue par la Ville, après que la collectivité a pris connaissance de sa condamnation devant le tribunal correctionnel pour des faits de détention d’images pédopornographiques sur un ordinateur personnel.

Mettant en scène l’un de ses enfants avec un proche.

Employée par la Ville“Nous avons lancé le conseil de discipline dont la date sera fixée par un juge”, explicite Christian Fina, directeur général des services de la Ville. L’employée, qui travaillait pour la municipalité depuis les années 2000, était en poste à l’entretien dans les écoles lorsqu’une procédure judiciaire a été ouverte par la justice à son encontre.

Nous l’avons immédiatement changée d’affectation par précaution

Lorsque la mairie a eu connaissance des poursuites, en septembre dernier, “nous l’avons immédiatement changée d’affectation par précaution”. Transférée à l’entretien de la ville en attente des conclusions judiciaires.

Elle a finalement été condamnée. Le DGS rappelle qu’à chaque recrutement, le casier judiciaire du candidat est vérifié.

Source : midilibre