19
MAR
2020

Nice | Un pédophile qui s’ignore, condamné à du sursis et prescription de soins

“Je n’ai jamais eu l’intention de toucher un enfant”

Le Palais de Justice de Nice. Photo Richard Ray.jpg

Jugé vendredi matin pour “détention diffusion et importation de l’image d’un mineur à caractère pornographique”, le prévenu a vainement demandé à être jugé à huis clos.

C’est un homme athlétique, de 37 ans, parfaitement inséré dans la société. Il travaille à la SNCF, s’exprime dans un français parfait. Personne ne peut, a priori, détecter chez lui la moindre faille. Sauf les spécialistes de la cybercriminalité de la police judiciaire de Nice.

Ils sont remontés jusqu’à l’adresse informatique de cet homme qui avait la fâcheuse tendance de télécharger des fichiers pédopornographiques.

Jugé vendredi matin, le prévenu a vainement demandé à être jugé à huis clos.

Le président Marc Jean-Talon a refusé.

“Vous considérez-vous comme un pédophile?”, demande le magistrat.

“Je sais que c’est paradoxal mais non”, répond le prévenu.

“Ce n’est pas une addiction mais c’était devenu une habitude”

“Je n’ai jamais eu l’intention de toucher un enfant.”

explique-t-il tout en tentant de rassurer comme il peut le tribunal.

Deux ans avec sursis

Inconnu à ce jour de la justice, l’individu est condamné à deux ans de prison avec sursis, reconnu coupable de “détention diffusion et importation de l’image d’un mineur à caractère pornographique.”

La sanction pénale est complétée par cinq ans de suivi-socio judiciaire, une injonction de soins, une interdiction d’exercer une fonction en relation avec les enfants.

Si ce pédophile qui s’ignore ne suit pas les obligations de la justice, c’est une peine de deux ans de prison ferme cette fois qui le sanctionnera.

 

source : nicematin

Avatar
Association Wanted Pedo