11
JUIL
2019

Norvège | La police démantèle un réseau pédocriminel employant des technologies avancées

La police Norvégienne a démantelé un nouveau réseau de pédocriminels, celui-ci opérant avec des technologies si avancées qu’ils sont restés inconnus pendant les 20 dernières années.

Un couple de deux hommes Norvégiens gays a été arrêté et la police a saisi plusieurs millions de photos et vidéos d’agressions sur de jeunes garçons du monde entier.

Le radiodiffuseur d’état NRK rapporta que la saisie dans la maison du couple est la plus importante du genre effectuée en Norvège.

« Je n’ai jamais été confronté à un tel volume, ni à un tel professionnalisme auparavant. » a dit le Lieutenant de police Fredy Salazar, en charge des investigations de crimes électroniques pour la police d’Oslo.

Ce réseau pédocriminels possédait une telle expertise technologique qu’ils ont construit des bases de données informatiques chiffrées et technologiquement avancées si grande qu’en 5 ans d’enquête la police n’est parvenue à pénétrer que 20% du matériel saisi.

Salazar et son équipe travaillent sur cette enquête depuis 2014, lorsqu’une mère de famille d’Oslo surpris son fils de 12 ans parler avec un ami.

Il se plaignait d’avoir été tripoté par un homme, un artiste dans la cinquantaine, qui était une sorte de mentor pour eux dans un club local.

Il se demandait si l’autre garçon avait été agressé également.

C’était le cas, et la mère a appelé la police.

L’enquête a depuis permis d’identifier 10 hommes Norvégiens qui feraient partie de ce réseau pédocriminel, dont 5 sont accusés de possession de matériel montrant des agressions sur des enfants.

Un homme de Rogalan, sur la côte ouest Norvégienne, est également inculpé pour avoir agressé de garçons mineurs de 14 ans pendant deux ans.

Il a avoué les faits sur l’un d’entre eux.

NRK rapporta que plusieurs de ces hommes ont travaillés avec des enfants ou en tant que bénévoles à des postes leur offrant un large contact avec de jeunes garçons.

Le mari de l’artiste travaillait en tant qu’arbitre de football, d’après NRK.

Plusieurs des suspects ont des casiers judiciaires pour des faits de pédocriminalité ou de possession de pédopornographie.

Certains d’entre eux sont par ailleurs bien vus dans leurs propres familles.

La police a réussi à identifier plusieurs victimes en Norvège.

“Vous devez réaliser que derrière chaque photo il y a un enfant sujet à des agressions”, a dit Salazar à NRK.

“Lorsque vous voyez une si énorme quantité de photos vous savez que vraiment beaucoup d’enfants ont été abusés sexuellement.

Être capable de les identifier signifie que nous pouvons sauver un enfant victime d’abus.”

L’avocat défenseur de l’artiste non-identifié déclara que ce dernier a avoué avoir agressé deux garçons.

Il nie cependant appartenir à ce vaste réseau pédocriminels.

L’avocat confirma que l’enquête de police a révélé que le réseau opérait avec des symboles secret permettant d’identifier leurs différentes tendances pédophiles.

L’avocat défenseur du mari de l’artiste a admis qu’il téléchargeait et possédait du matériel pédopornographique, et que c’est arrivé « au fil du temps ».

Il n’ajouta pas de commentaire.

La police n’a pas encore réussi à explorer tout le matériel informatique chiffré qu’ils ont saisi et craignent d’y découvrir encore beaucoup d’enfants Norvégiens.

Le couple est soupçonné d’appartenir à un réseau de gens avec une expertise inhabituelle en informatique.

Plusieurs des suspects travaillent d’ailleurs dans le domaine des « data » (systèmes de collecte ou d’utilisation des données informatiques des particuliers ou des entreprises. NDT)

NRK rapporta que le couple a été arrêté l’année dernière, quatre ans après que la police ai finalement réussi à cracker et pénétrer dans le matériel saisi.

L’un des hommes reste en détention, et la police pense maintenant que leur but était de banaliser les relations entre adultes et jeunes garçons, à la fois en Norvège et à l’international.

L’un des suspects aurait gagné en responsabilité dans un groupe international appelé « BoyLove » qui vise également à banaliser le viol d’enfants.

Traduit par Wanted Pedo

Source : News in English

WantedPedo 1
Association Wanted Pedo