19
JUIL
2019

Paris | Réseau Pédocriminel : Il projetait d’enlever un enfant

Un franco-espagnol de 28 ans, soupçonné d’avoir eu comme projet d’enlever un enfant, de le violer puis de le tuer, a été interpellé lundi dans sa chambre d’étudiant de Paris VI, à Paris. En garde à vue, le jeune homme, qui est garçon au pair, a reconnu deux viols d’enfants. Mais en réalité, la liste de ses victimes serait bien plus importante.

afp

L’affaire fait froid dans le dos. Selon nos informations, un étudiant franco-espagnol de 28 ans a été interpellé lundi matin par la Brigade de protection des mineurs (BMP) de Paris, dans sa chambre de la résidence universitaire de Paris VI. Il a été déféré mercredi soir et mis en examen notamment pour “viols et agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans”,  “participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un crime” et “détention, diffusion, enregistrement et fixation, captation d’images pédopornographiques”. Il a été placé en détention provisoire.

L’enquête avait démarré en octobre 2017 : à l’époque, le suspect est “repéré” alors qu’il dialogue sur le “darknet” sur un site de pédophilie, très violent. Il est en pleine discussion avec ce qu’il pense être un autre pédophile. Mais qui se trouve, en réalité, être un policier lyonnais. Le suspect lui fait notamment part de son envie d’enlever un enfant pour le violer puis le tuer. S’en suivront de nombreux mois d’enquête.

Garçon au pair

Au cours de son interpellation, en exploitant ses ordinateurs et ses téléphones, les enquêteurs ont retrouvé 12.000 fichiers pédo-pornographiques. Dont de nombreux que le suspect avait effacé. Dans ses fichiers numériques, les policiers de la BPM ont notamment découvert des scènes filmées par ses soins d’agressions sexuelles et de viols commis sur des bébés dont il avait la garde ces dernières années, en tant que garçon au pair. L’enquête va désormais devoir identifier ces victimes, qui résident en France et à l’étranger.

Selon nos informations, en garde à vue, l’homme, sans antécédents judiciaires, a reconnu deux viols d’enfants : celui d’un membre de sa famille et celui d’un bébé de 16 mois qu’il gardait. Face aux enquêteurs, il n’a exprimé aucun regret ni remord.

Source : lci.fr

Avatar
Association Wanted Pedo