27
MAR
2019

Pélussin | Un trentenaire exhibitionniste multirécidiviste arrêté pour avoir sévi devant des écoles et abordé un petit garçon

Un exhibitionniste avait sévi devant l’école de Vérin, le 7 mars. Quelques jours plus tard, il abordait un petit garçon à vélo près de l’école de Chuyer. Avant d’être signalé à La Chapelle-Villars. Mardi 19 mars, un multirécidiviste a été interpellé dans la Drôme.

L’école de Vérin. Photo Le Progrès/Françoise MARIANI

L’affaire avait créé la psychose dans les communes du Pilat. Jeudi 7 mars, un homme est aperçu par des enfants en train de montrer son sexe devant l’école de Vérin, et de prendre des photos à l’heure de la cantine.

Quelques jours plus tard, le 11 mars, l’homme, casquette noire et lunettes sombres, aborde un petit garçon qui fait du vélo à Chuyer.

Plus tard, alors qu’il rôde près de l’école communale, il est pris en photo ainsi que son véhicule par un père de famille, affolé.

Avant d’être aussi signalé à La Chapelle-Villars.

La gendarmerie de Pélussin est submergée par les appels de parents inquiets :

« Tout le monde le voyait partout et nulle part », indique une source proche du dossier.

Il faut faire vite.

Les différentes photos prises de l’individu permettent aux enquêteurs d’avancer rapidement.

Ils découvrent que la fiche du véhicule n’est pas à jour, remontent jusqu’à l’ancienne propriétaire.

Qui indique l’avoir vendu à un homme de 36 ans, résidant dans la Drôme.

C’est bien le suspect qu’ils recherchent : son téléphone borne devant les écoles concernées aux heures présumées des faits.

Et surtout, le trentenaire est un multirécidiviste.

Après une condamnation avec sursis en Ardèche en 2015, il comparaît un an plus tard devant le tribunal correctionnel de Valence pour avoir exhibé son sexe devant deux fillettes, dans un parc, en pleines fêtes de Noël.

Cette fois, c’est 16 mois de prison ferme.

Face au tribunal, celui qui est père d’un jeune garçon avait expliqué avoir été abusé par son père durant son enfance.

Et que depuis la naissance de son fils, il passait à l’acte « sans prendre de plaisir ».

Sa condamnation ne semble pas l’avoir calmé très longtemps.

En novembre 2018 et janvier 2019, il réapparaît à proximité de deux écoles de la Drôme.

Quelques semaines après, il investit le Pilat limitrophe.

Les gendarmes l’interpellent mardi 19 mars.

Placé en garde à vue à Pélussin, le père de famille reconnaît tout.

Il est placé sous contrôle judiciaire, avec interdiction de revenir dans la Loire et d’approcher les écoles où qu’elles soient.

Avant de répondre à nouveau de ses « pulsions », devant le tribunal de Saint-Étienne.

Source : Le Dauphiné

WantedPedo 1
Association Wanted Pedo