16
DéC
2019

Ploërmel | Pédocriminel en liberté ! Prison avec sursis pour le sexagénaire coupable d’avoir agressé sexuellement une mineure de 12 ans

Un homme de 62 ans était jugé, jeudi 12 décembre 2019, pour agression sexuelle sur mineur de moins de 15 ans.

Attention Danger Pédocriminel en liberté !

Une mère qui constate un changement dans le comportement de leur fille et qui ira déposer plainte. Un sexagénaire qui parlera d’une “bêtise”… Le tribunal prononcera finalement une peine de six mois de prison intégralement assortie d’un sursis avec mise à l’épreuve pendant deux ans.

À deux reprises, entre 2017 et 2018, un homme âgé de 62 ans a posé sa main sur les fesses d’une jeune fille, à Ploërmel (Morbihan). Le prévenu participait également à un réseau de stupéfiants à la maison d’arrêt de Vannes.

Dans un premier temps, le prévenu s’est montré insistant à plusieurs reprises en la forçant à lui faire la bise, en l’attendant à la sortie du collège et en l’a raccompagnant chez elle.

Il l’a invité avec plusieurs de ses amies à venir prendre le goûter à son domicile. Des faits qu’il conteste. C’est la mère de la jeune fille qui s’apercevra d’un changement de comportement et qui ira déposer plainte.

À la barre, le prévenu est flou dans ses explications et répète à plusieurs reprises :

« Si j’ai commis les faits, il n’y avait pas d’intention ». Avant d’évoquer « une bêtise ».

Louise Debleds, substitut du procureur de la République, le rappelle à l’ordre :

« On parle d’une bêtise lorsqu’on est un enfant. Lorsqu’on a 62 ans, on parle d’infraction ».

Elle requiert à son encontre sept mois de prison assorti d’un sursis en tenant compte de son casier judiciaire vierge.

Le tribunal prononce une peine de six mois de prison intégralement assortie d’un sursis avec mise à l’épreuve pendant deux ans.

Il se voit l’obligation d’indemniser les victimes (les parents et leur fille), l’interdiction d’entrer en contact avec la jeune fille mais également de paraître aux abords de son domicile. Son nom figurera également au Fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles et violentes (Fijais).

 

Source : actu.fr

Avatar
Association Wanted Pedo