15
JAN
2019

Saint-Germain-en-Laye | Un pédocriminel Multi-Récidiviste condamné à trois ans de prison, dont six mois avec sursis

Le stress des examens a fait naître en lui des pulsions pédophiles irrépressibles…

Illustration. LP/Aurélie Foulon

Un pédophile âgé de 25 ans a été condamné vendredi par le tribunal correctionnel de Versailles à trois ans de prison, dont six mois avec sursis. Ce récidiviste avait proposé un rapport sexuel à un garçon de 11 ans.

Il comparaissait pour avoir téléchargé des milliers d’images pédopornographiques depuis le mois de juillet au Port-Marly. Mais, surtout, pour avoir abordé et traqué un garçon avant de lui proposer un rapport sexuel, en novembre dernier à Saint-Germain-en-Laye.

«Mon garçon a peur de se rendre seul en cours»

Début novembre, l’enfant prend le bus en sortant du collège et rentre chez lui à Saint-Germain-en-Laye. Il est abordé par un jeune homme qui lui propose un rapport sexuel. Le garçon refuse et prend la fuite. Peu de temps après, une nouvelle rencontre entre l’enfant et le pédophile survient dans le bus. Ce dernier poursuit la victime dans la rue, jusqu’à sa résidence. L’enfant aborde finalement un passant et lui demande de l’aide, ce qui fait fuir le pervers.

Le garçon raconte ce qui lui est arrivé à son père, qui décide de refaire le trajet en photographiant des voyageurs du bus correspondant au signalement donné par son fils. Il se rend ensuite au commissariat de Saint-Germain-en-Laye avec la photo du suspect.

« J’ai fait ce que tout père aurait sans doute fait pour son fils, précise cet homme devant le tribunal. Aujourd’hui, mon garçon a peur de se rendre seul au collège parce qu’il s’est senti traqué. Je voudrais pouvoir rentrer chez moi ce soir et le rassurer. »

Des milliers d’images de viols d’enfant découvertes

Les enquêteurs comparent cette image avec celles du fichier des délinquants sexuels, identifient et arrêtent Alexandre à son domicile du Port-Marly. Ils découvrent les téléchargements de milliers d’images de viols d’enfant.

L’homme a déjà été condamné à quatre reprises pour exhibition sexuelle, corruptions de mineurs, agression sexuelle et diffusion d’images pédopornographiques. Les deux expertises psychiatriques le jugent dangereux.

Ce comptable qui préparait l’examen d’expert assure que le stress des examens a fait naître en lui des pulsions pédophiles irrépressibles.

Dans le box, avec son imperméable et ses lunettes, il tente d’expliquer qu’il a besoin d’un suivi médical pour refréner ses pulsions.

«J’ai été maltraité durant mon enfance et j’ai parfois des envies d’affirmation », assure-t-il.

Son avocate, Me Sylvie Sezikeye, a expliqué que son client est malade et qu’il a besoin d’une prise en charge médicale avec une castration chimique, que la prison ne pourrait pas lui fournir.

Les juges ont aussi prononcé contre le prévenu une interdiction définitive de se rendre dans les Yvelines.

Source : leparisien

Avatar
Association Wanted Pedo