20
DéC
2019

Saint-Just-le-Martel | Dix ans et huit ans de prison pour les trois accusés dans l’affaire du viol collectif

La cour d’assises des mineurs de la Haute-Vienne a rendu son verdict jeudi dernier, dans une ambiance électrique.


Du jeudi 5 au jeudi 12 décembre, un procès très difficile s’est tenu dans le secret du huis-clos, devant la cour d’assises des mineurs de la Haute-Vienne.

L’affaire d’un viol collectif subi par une jeune fille de 16 ans commis en octobre 2017 sur la commune de Saint-Just-le-Martel (87), lors d’une soirée très alcoolisée. Des faits sordides, filmés et diffusés en direct sur le réseau social Snapchat.

Trois jeunes hommes, certains mineurs au moment des faits, étaient poursuivis pour « viol (ou complicité de viol pour l’un d’eux) commis en réunion » et « diffusion de l’enregistrement d’images relatives à la commission d’une atteinte volontaire à l’intégrité de la personne ».

La vidéo diffusée au tribunal

En cours d’audience, la vidéo du viol a été diffusé à la cour et aux jurés…

Le verdict, rendu publiquement dans la soirée ce jeudi 12 décembre après cinq heures de délibéré, a été rendu dans une ambiance électrique. La salle était comble. De nombreux jeunes hommes étaient présents. À l’annonce du verdit de dix ans, de huit ans pour les principaux auteurs et de huit ans pour le complice (dans la loi, l’auteur et le complice risquent la même peine), des cris ont fusé du box des accusés. Deux d’entre eux ont été évacués par la police, pendant que d’autres, dans la salle, leur proféraient des menaces de mort.

Les parties civiles, c’est à dire la victime et ses parents, ont dû être escortés pour sortir de la salle qui a fini par être été évacuée également.

Du 2 au 4 décembre, un homme de 45 ans a été condamné à 12 ans de prison pour un « viol commis sur une victime mise en contact avec l’auteur des faits grâce à l’utilisation d’un réseau de communication électronique diffusant des messages vers un public non déterminé et avec usage ou menace d’une arme ».

Source : lepopulaire.fr

Avatar
Association Wanted Pedo