18
NOV
2019

Saint-Pierre | 10 petites victimes voient leur prédateur bénéficier d’indulgence, et leurs viols requalifiés en agressions sexuelles

Soupçonné du viol de 10 fillettes,  l’assistant maternel sera finalement jugé pour les agressions sexuelles de 3 petites filles.

 (©Photo d’illustration Pixabay)

Ce ne sont pas moins de 10 fillettes qui ont révélé avoir été victimes de l’assistant maternel. Le juge d’instruction n’avait retenu que 2 affaires jusqu’à ce que, mardi 12 novembre,  les magistrats de la chambre d’instruction en retiennent une troisième. Les petites filles étaient âgées de 4, 7 et 9 ans au moment des faits. Bien que durant l’instruction, l’accusé ait reconnu des pénétrations digitales, les viols ont été requalifiés d’agressions sexuelles. La femme du prévenu est quant à elle soupçonnée de n’avoir pas dénoncé des faits dont elle aurait eu connaissance et pourrait être jugée pour complicité.

La chambre de l’instruction de Saint-Pierre a confirmé le renvoi au tribunal correctionnel d’un assistant maternel de 58 ans, pour agressions sexuelles, quand les familles demandaient que les faits soient qualifiés de viol, et que le prévenu passe aux assises.

Ce ne sont pas moins de 10 fillettes qui ont révélé avoir été victimes, mais le juge d’instruction n’avait retenu que 2 affaires, la parole des enfants étant le seul élément dont il disposait, rapporte le Quotidien en ses colonnes. Les magistrats de la chambre d’instruction ont retenu une troisième victime, mardi 12 novembre.

Au moment des faits, les petites filles étaient âgées de 4, 7 et 9 ans. Durant l’instruction, l’accusé avait reconnu des pénétrations digitales, avant de se rétracter.

Les magistrats sont revenus sur le non-lieu dont avait bénéficié l’épouse de l’assistant maternel, demandant un complément d’instruction. La dame est soupçonnée de n’avoir pas dénoncé des faits dont elle aurait eu connaissance et pourrait être jugée pour complicité.

Le suspect est en détention provisoire depuis septembre 2017, les faits ayant été révélés en août 2017. Il sera jugé dans un délai de 3 mois, au tribunal correctionnel.

Cette “correctionnalisation” des viols d’enfants est dénoncée par les associations de victimes et de défense des enfants depuis des années, le travail de reconstruction est rendu plus difficile pour les victimes de viol quand celui-ci n’est pas reconnu par la justice.

 

Source : zinfos974.com

Avatar
Association Wanted Pedo