03
MAR
2019

Belgique | Une femme laisserait ses compagnons pratiquer des caresses sexuelles sur sa fille d’accueil, et en imposerait elle-même

Une mère d’accueil suspectée de viols et de maltraitances: elle aurait permis à certains de ses compagnons de pratiquer sur elle des gestes sexuels

Suspectée de caresses sexuelles. – Photo d’illustration, PhotoNews

Le parquet a requis vendredi devant le tribunal correctionnel de Liège une peine de 3 ans de prison assortie d’un sursis contre une habitante de Saive âgée de 60 ans suspectée de faits de viols, d’attentats à la pudeur, de coups et de privation d’aliments et de soins.

La prévenue aurait commis ces faits sur la fille dont elle était devenue la mère d’accueil.

Le directeur d’une institution réservée aux enfants placés avait dénoncé les faits après une double tentative de suicide réalisée par une jeune résidente. Cette jeune fille avait révélé qu’elle avait été victime d’abus au sein de sa famille d’accueil.

La victime évoquait des faits de maltraitance, de coups, de privations de nourriture ainsi que des faits d’attouchements sexuels et même de débauche.

Ces faits se seraient déroulés entre 2003 et 2008. La victime avait été placée à six ans chez la prévenue. Elle avait fait le choix de retourner en institution à l’âge de 13 ans pour quitter sa mère d’accueil.

La prévenue est suspectée d’avoir imposé des caresses sexuelles à la victime et d’avoir permis à certains de ses compagnons de pratiquer aussi sur elle des gestes sexuels.

Le parquet a requis une peine de 3 ans de prison avec sursis, en tenant compte du dépassement d’un délai raisonnable.

La prévenue a contesté les faits, en soutenant qu’elle avait eu une attitude autoritaire mais en se plaçant en victime des mensonges de la jeune fille. Son avocate a sollicité l’acquittement.

Le jugement sera prononcé le 29 mars.

Source : sudinfo.be

Avatar
Association Wanted Pedo