L’enseignant de 43 ans a été condamné à un an de prison avec sursis et interdiction d’exercer son métier pendant cinq ans.

Une information judiciaire pour viol avait été ouverte au début de l’instruction photo “Sud Ouest”.

L’audience devant le tribunal correctionnel de Pau s’était tenue à huis clos le 24 janvier dernier. Une demande effectuée par les victimes, cinq mineurs âgés de 11 à 13 ans au moment des faits.

En 2016, une information judiciaire avait été ouverte pour viol, avant d’être requalifiée en atteintes sexuelles. Les parents d’une des élèves d’un professeur d’histoire-géographie contractuel d’un collège de Tarbes avaient découvert des messages sans équivoque sur le portable de leur fille. Ils avaient déposé plainte.

Des vidéos pornos en voyage scolaireAu cours de l’instruction, la relation exclusivement constituée d’attouchements et de baisers entre cette jeune fille âgée de 13 ans et son professeur, s’était révélée consentante.

Le 24 janvier, à l’audience, la jeune fille, aujourd’hui âgée de 18 ans, a assuré être amoureuse de son enseignant. Cela n’empêche, le professeur âgé de 43 ans avait également montré des vidéos pornographiques à ses élèves de 6e lors d’un voyage scolaire dans le Gard.

En cours, il se caressait également souvent l’entrejambe avec insistance. 

Lundi, le tribunal correctionnel a rendu son jugement et condamné le professeur à un an de prison avec sursis et mise à l’épreuve pendant deux ans, avec obligation de soins.

Il a reçu l’interdiction d’exercer une quelconque activité dans un établissement recevant des mineurs pendant cinq ans, et une inscription au Fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles (Fijais).

Il devra également payer la somme totale de 3000 euros de dommages et intérêts aux victimes mineures et à leurs parents.

Source : sudouest.fr