12
MAR
2020

Tourcoing | Francesco A., un homme de 51 ans violait sa nièce avec qui il entretenait une “relation” depuis ses 9 ans

L’homme de 50 ans qui avait disparu avec sa nièce de 12 ans devrait être jugé pour viols

© Radio France – Cécile Bidault

C’est une affaire qui avait beaucoup choqué, au printemps 2018. Un Nordiste, originaires de Tourcoing, avait pris la fuite avec sa nièce. Lui avait 51 ans, elle 12, et ils affirmaient être amoureux. L’instruction est terminée, l’oncle devrait être jugé pour viols.

Leur cavale avait été largement médiatisée : en juin 2018, un homme de 51 ans originaire de Tourcoing, prenait la fuite avec sa nièce de 12 ans. Ils  affirmaient être amoureux, il a commencé cette relation alors qu’elle n’avait que 9 ans.

Depuis qu’ils ont été retrouvés, trois semaines après, l’homme, prénommé Francesco, est en détention provisoire.

On apprend aujourd’hui que l’instruction est terminée. Il devrait comparaître, d’ici à la fin de l’année ou début d’année prochaine, devant la cour d’assises du Nord pour “viols incestueux sur mineur de moins de 15 ans”. Le procureur de la République de Lille vient de rendre son réquisitoire définitif, dans lequel il demande ce renvoi devant la cour d’assises. La décision de la juge d’instruction est attendue dans les jours qui viennent.

Pas de consentement possible à cet âge

Le procureur de la République de Lille demande que la mise en accusation de Francesco A. commence le 17 décembre 2014, le jour des neuf ans de sa nièce. C’est à ce moment-là que la relation aurait commencé, même si lui assure qu’il n’y a pas eu de relation sexuelle avant ses douze ans. Lorsqu’elle a été interrogée par les enquêteurs, la fille de 12 ans, elle a affirmé qu’ils couchaient ensemble régulièrement depuis bien plus longtemps.

Projet de fuite en Sicile

Les textos échangés montrent même qu’elle pensait être enceinte, et qu’elle imaginait déjà à quoi ressemblerait la chambre de leur enfant, en Sicile, là où ils comptaient prendre la fuite. Il n’y a en réalité jamais eu de grossesse, les médecins sont formels, mais les viols sont, eux, en droit, bien réels, car à son âge, elle ne peut pas être considérée comme consentante.

Damien Legrand, l’avocat de Francesco A., pose la question :

“que se passe-t-il quand vous entretenez une relation avec une mineure, qui dit être consentante ? Dans l’état actuel du droit, il s’agit d’un viol, parce qu’il y a contrainte morale. Elle ne pouvait pas consentir, en l’état de son âge”.

L’objectif du procès, ce sera de faire prendre conscience à cet homme de la gravité des faits, pour lesquels il encourt 20 ans de réclusion. Père de trois enfants, il semble aujourd’hui ne pas comprendre l’interdit de l’inceste selon les experts qui l’ont rencontré, et qui notent une personnalité “dominatrice” et “immature”.

Selon Maître Legrand, c’est une

“affaire exceptionnelle, parce que cette gamine, quand elle est entendue, explique qu’elle était amoureuse, qu’elle envisageait un avenir avec lui, avec un enfant. C’est ce que lui aussi pensait. C’est la difficulté de ce dossier : on est en train d’appréhender en droit une situation complexe, qui sera examinée par la cour d’assises en son temps”.

Source : francebleu

Avatar
Association Wanted Pedo