Enfants en souffrance…la honte

5783
Publiée le 13 Déc, 2015 par wantedpedo

affiche-enfance-en-danger-la-honteEnfants en souffrance…la honte

« Nous n’assurons plus la sécurité des enfants dont nous nous occupons… Ils sont en danger dans nos foyers ! »

Ces propos glaçants sortent de la bouche d’éducateurs de l’Aide sociale à l’enfance (ASE), censée protéger les enfants lorsque leur famille n’est pas en mesure de s’occuper d’eux. Ainsi, en France, des enfants sont maltraités alors que l’institution est supposée les protéger !

Ici un pédophile, déjà condamné, engagé comme veilleur de nuit d’un foyer hébergeant des enfants. Là un travailleur social qui perd le contrôle de sa Ferrari avec 1,58 g d’alcool dans le sang, tuant ses deux passagères de 15 et 16 ans, dont l’une placée chez lui par les services sociaux. Là encore le directeur d’une association en charge de quelques foyers qui touche plus de 9 000 euros de salaire net par mois auxquels s’ajoutent des milliers d’euros de frais personnels payés par l’Aide sociale à l’enfance…

Notre pays dépense plus de 7,5 milliards d’euros pour la Protection de l’enfance. Où va vraiment l’argent public ? On parle de 200 000 professionnels pour s’occuper de ces enfants, mais ceux qui sont sur le terrain se plaignent du manque de personnel et de moyens. Comment expliquer et tolérer que sur les 150 000 d’entre eux qui vivent dans des foyers ou des familles d’accueil beaucoup finiront à la rue ?

Ce livre, résultat de plusieurs années d’enquête, est un SOS en faveur des enfants fragilisés, en détresse ou à l’abandon, plaie à vif de notre société dont trop d’indifférence et d’intérêts conjugués continuent de masquer l’existence.

 

Alexandra Riguet est journaliste et réalisatrice de documentaires.

Bernard Laine a produit ou réalisé quelques grandes enquêtes qui ont marqué le documentaire télévisé.

Source : http://www.fayard.fr/

Categorie Tag

2 Commentaires

  • valerysorin 12 mois ago

    Ma fille sert de cobaye a l ase qui la pique tous les jours aux hormones de croissance j’etais sur un cheval derrière ma fille et le directeur de l’ase qui profite d’elle a essaye de tourner ça en inc est les abus d éducateur caressant les fesses de ma fille de la main gauche sont malheureusement vrais ainsi que leurs faux rapports + autobiographique que saint idem pour la pedojuge qui a perdue la tête puisqu’elle n’interdit de voir mes filles depuis 3 ans même d’écrire ou offrir 1 cadeau sous prétexte que maman et sa brue sont en froid le député, la protection juridique, l’avocate l’Apejf sont impuissants peut être le médiateur du CD
    Le préfet je cri au clientelisme car l’amour filial est sacre qui ni ça dégage de la chancellerie et de l’Assoc. Sans Ethique

    Reply
  • dano karine 3 ans ago

    Je trouve intéressant tous ces sites et groupes que nous sommes de plus en plus de citoyens lambda à créer afin de dénoncer des abus des pouvoirs publics, des réalités trop souvent cachés. Celui ci me touche personnellement dans le sens ou je me suis retrouve moi même à l’ase suite à un viol sur mineur, plutôt que de dénoncer le crime dont j’ai été victime à mes parents, ou à la justice, l’ase m’as privé de ma famille bienveillante, en m’envoyant dans un foyer ou on me laissais livré à moi même, ou j’ai ete mise en danger par un autre jeune du foyer qui m’as pousse sur le quai d’un train en marche, j’ai ete hospitalisé pendant 15j sans que personne ne s’inquiete de la ou j’étais. puis envoye dans une famille d’acueil par le foyer avec des sacs poubelles, en normandie à 400km de ma famille sois disant pour 2ou3j mais 15j plus tard je demande à la famille d’accueil d’appeler l’ase de coulommiers afin de savoir quand je peux rentrer chez moi, ceux ci ne savaient meme pas que j’etais en normandie et sans venir verifier si j’etais bien ou non ils m’ont confie à la famille d’accueil. j’ai entame une therapie pour effacer ce viol de moi meme, voyant que l’ase ne faisais rien. a ma majorité j’ai fui et suis revenu la ou j’aurais jamais du partir chez moi, chez mes parents et j’ai tous revele à mes parents, ce lourd secret qui me rongeais et avais ete la cause de leur souffrance de voir retirer par un juge. evidemment l’ase leur avais rien dis. puis maman a mon tour sans aucunes raisons l’ase me prive de mes enfants en usant de faux et usage de faux, mes enfants placés ont subi des violences, j’ai soupconne des attouchements sexuels sur mes filles et lorsque j’ai voulu le denoncer, l’ase de coulommiers m’as fais passez pour folle sans antécédents psychiatriques, pour violente alors que je ne l’ai jamais ete et on m’a a nouveau prive de mes enfants sans motifs averes de danger, car mes enfants n’etaient pas en danger mais j’etais mère isolée ou famille monoparentale comme vous preferez. je me suis battu pour mes enfants, j’ai recupere 4 d’entre eux mais je me bats toujours pour ma dernière abusivement place dont je soupconne qu’elle ais pu voir ou subir des choses pendant le temps ou elle etait en FA et que l’ase privilégiais le lien enfant-FA. voila pourquoi le sujet me tiens autant à cœur.

    Reply

Ajouter un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.