Grandir avec Jéhovah, pédophilie loi du silence | Reportage RTS

756
Publiée le 01 Fév, 2019 par ******

Les Témoins de Jéhovah sont confrontés en leur sein à des affaires de pédophilie.

Le traitement en interne de ces cas de pédophilie, sans en référer aux autorités judiciaires, leur vaut de vives critiques, et des condamnations en justice contre des ministres du culte concernés.

Pour les Témoins de Jéhovah, deux témoins des actes pédophiles, ou des aveux, sont nécessaires pour l’établissement des faits permettant d’entamer une procédure interne de discipline religieuse.

Ils se basent sur des versets bibliques tels que Deutéronome 19:15 qui déclare : « Un seul témoin ne pourra se dresser contre un homme à propos d’une faute ou d’un péché quelconque, pour un péché quelconque qu’il peut commettre. Ce n’est que sur le dire de deux témoins ou sur le dire de trois témoins que l’affaire tiendra. »

Comme l’a expliqué la filiale australienne des Témoins de Jéhovah dans un courrier à la Commission royale d’Australie, cette règle des deux témoins nécessite donc qu’il y ait deux personnes pour témoigner soit d’un même fait, soit de faits similaires à différentes occasions impliquant le même prédateur sexuel.

RTS, Temps présent, 11.11.2010, 20h15

Source : rts.ch Wikipedia

En février 2018, le corps dirigeant des Témoins de Jéhovah se composait de 8 hommes, représentés ci-dessus et énumérés ci-dessous par ordre alphabétique :
Kenneth Cook (nommé le 24 janvier 2018)
Samuel F. Herd (nommé le 2 octobre 1999)
Geoffrey W. Jackson (nommé le 1er septembre 2005)
M. Stephen Lett (nommé le 2 octobre 1999)
Gerrit Lösch (nommé le 1er juillet 1994)
Anthony Morris III (nommé le 1er septembre 2005)
Mark Sanderson (nommé le 1er septembre 2012)
David H. Splane (Nommé le 2 octobre 1999)

 

Categorie Tag

Aucun Commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.