Relaxe d’un instituteur accusé d’agressions sexuelles : “J’ai honte de la justice française !”

283
Publiée le 02 Oct, 2019 par ******

Dans son délibéré, le juge a considéré que les enfants étaient trop jeunes pour pouvoir porter des telles accusations. Ce qui révolte cette mère de famille:

“J’aimerais bien qu’on m’explique comment, à 3 ans, des enfants peuvent parler de masturbation ou d’érection. A 3 ans, un enfant ne tient pas ces discours-là. J’aimerais beaucoup que les juges m’expliquent quelle a été l’enfance de leurs enfants”.

Source : BFM  Alexandre Lebreton

Categorie Tag
mattis libero Sed et, venenatis eleifend ut felis in adipiscing dolor. Curabitur