Témoignage | Anneke Lucas survivante du réseau pédocriminel des Élites Belges

1044
Publiée le 25 Déc, 2016 par ******

Anneke Lucas est née en 1963. C’est une femme d’affaire belge, fondatrice du Liberation Prison Yoga (un organisme à but non lucratif fondé en 2014 visant à traiter par le yoga et la méditation les traumatismes physiques et psychologiques des personnes incarcérées).

Dans le témoignage vidéo ci-dessus, elle affirme avoir été vendue à un réseau pédocriminel Belge à l’âge de 6 ans. Le même réseau qui a fait les gros titres lorsque l’affaire Dutroux a publiquement éclaté. Un réseau qui à l’époque menait sur la piste d’une certaine élite, on parlait alors de membres de haut rangs des forces de police, du gouvernement, de la famille royale ; avant que la “justice” et les médias ne réfutent l’existence du moindre réseau de ce type en Belgique…

Source : MK-Polis

Le témoignage de cette femme vient rajouter un énième élément quand à l’existence de ce Réseau de l’Horreur que les mass-médias s’acharnent à nier (pour ne pas dire couvrir) depuis trop longtemps ! Comme vous allez le voir, l’article de Anneke Lucas qui suit la vidéo contient les mêmes faits que dans les déclarations des témoins X de l’affaire Dutroux.

C’est en 1969 que Lucas dit avoir été vendue au réseau où elle était régulièrement violée et torturée, avant d’en être libérée en 1974 à l’âge de 11 ans. Lucas affirme avoir reçu des instructions de survie par celui qui l’a sauvé qui comprenaient le fait de déménager à Londres, Paris et New York. Après avoir vécu dans les trois villes en tant que jeune adulte, elle a déménagé à Los Angeles en 1986 où elle a commencé la thérapie, le yoga et la méditation.

Elle qualifie ce réseau de “Club élitiste” dans lequel certains “aristocrates” vont jusqu’à tuer des enfants… elle même ayant échappé de justesse à une mort certaine…

 

Categorie Tag

Aucun Commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.