Tunnel du Gothard | Qui se cache derrière les rituels sataniques à la fête d’ouverture

365
Publiée le 03 Fév, 2020 par ******

Source : Youtube- Sylvainjkd

Le tunnel de base du Saint-Gothard est un tunnel ferroviaire bi-tube passant sous le massif du Saint-Gothard, en Suisse. Mesurant 57,1 km de long, il est en 2016 le plus long tunnel du monde. Il relie les cantons d’Uri à Erstfeld et du Tessin à Bodio. Il s’agit également du tunnel le plus enfoui au monde puisque sa couverture de roche atteint 2 450 mètres de hauteur. Sa construction a débuté en 1996, son percement s’est achevé en 2011 et sa mise en service commerciale a eu lieu le 11 décembre 2016. Il est essentiellement destiné au trafic ferroviaire à grande vitesse. Pour les voyageurs, le temps de trajet en train entre Zurich et Milan est ramené à 2 h 40 min. C’est un tunnel de base, c’est-à-dire de faible altitude, évitant ainsi aux trains une phase d’ascension pour y accéder.

Source : wikipedia

Categorie Tag

un Commentaire

  • Clas Anders Greve 1 mois ago

    Messieurs,
    J’habite en Suisse depuis 40 ans et j’y connais très bien la culture. J’apprécie également votre site qui propose un travail remarquable bien que difficile.
    Toutefois, je dois vous indiquer que les soi-disant “spectacles sataniques” liés à l’ouverture du nouveau tunnel du St. Gotthard relèvent du fantasme et de l’ignorance. De même, la vidéo proposée, dont la traduction est relativement bonne, est totalement ridicule.
    En effet, les pseudo-rituels sataniques sont l’expression des contes et légendes ancestrales liée à l’impressionnant massif montagneux du St. Gotthard qui, longtemps, a été considéré comme le plus haut massif des Alpes jusqu’au 17ème siècle. Ces mythes font souvent référence au Diable qui aurait construit ici un pont “cf. Pont du Diable”, là aurait kidnappé ou frappé des enfants ou des animaux. La créature mi-homme, mi-chèvre fait référence au “Krampus” nordique, bien connu de tous les enfants germaniques, qui punit les enfants qui ne se comportent pas bien pendant l’année. Il s’agit de l’ancêtre du père fouettard tout simplement. J’ajoute que l’artiste Hans Giger, originaire de la région et créateur du monstre Alien du film éponyme, s’est lui aussi inspiré des comptes et légendes liées au massif du St. Gotthard.
    En conclusion, le spectacle proposé n’était en rien une cérémonie satanique, mais uniquement un spectacle mettant en scène les légendes locales.
    J’espère que vous publierez mon commentaire, dans la mesure où sa rédaction m’a pris un certain temps et qui démontrera le sérieux de votre site.
    Cordialement,
    Clas

    Reply

Ajouter un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.