#YouTubeWakeUp : Un nouveau réseau pédocriminel sur YouTube !

1585
Publiée le 13 Juil, 2018 par ******

Un youtubeur dénonce les commentaires pédophiles sous des vidéos postées par des jeunes filles

Source : LeFigaro

Youtube – LE ROI DES RATS

Sur sa chaîne YouTube, «Le roi des rats» a publié une vidéo dans laquelle il pointe du doigt les commentaires pédophiles sous les vidéos de fillettes en train de faire de la gymnastique. Depuis cette dénonciation et la création du hashtag #Youtubewakeup, plusieurs vidéos et commentaires ont été supprimés.

«Salut à tous, aujourd’hui je vais revenir sur quelque chose d’assez choquant.» Dans sa nouvelle vidéo, «Le roi des rats», habitué à pointer du doigt les côtés sombres du Web, dénonce le manque de surveillance du la plateforme en matière de pédophilie.

En cause, des vidéos sur lesquelles des jeunes filles montrent à leur communauté YouTube, qu’elles imaginent avoir leur âge, les derniers mouvements de gymnastique qu’elles ont appris. Mais un peu plus bas, parmi les commentaires, se trouvent des posts inappropriés à caractère pédophile. Dans les messages, certains font des allusions sexuelles en précisant la minute pendant laquelle la jeune fille fait le grand écart.

«Il y a un an, j’ai publié une vidéo similaire qui concernait les États-Unis. J’ai voulu creuser le sujet en me disant que ça ne s’arrêtait peut-être pas qu’à de simples commentaires»,

explique le youtubeur contacté par Le Figaro.

En effet, au fil de ses recherches, «le roi des rats» raconte:

«Je suis d’abord tombé sur un article publié en 2006 dans lequel la personne alertait déjà sur ce genre de commentaires. J’ai découvert un semblant de réseau qui existe donc depuis au moins dix ans où les gens s’échangent des vidéos pour leur plaisir pervers.»

Les petites filles, souvent de nationalité russe, partagent innocemment leur passion mais ne savent pas que leurs images sont regardées par des personnes mal intentionnées. Certaines vidéos, bien qu’elles soient parfois de mauvaise qualité, comptabilisent jusqu’à «4 millions de vues».

Pendant près d’un mois, le jeune homme a mené son enquête et découvert que des centaines de vidéos YouTube d’enfants ou jeunes adolescents se retrouvaient partagées sur des sites douteux. Au total, le youtubeur a répertorié au moins six sites sur lesquels des internautes de toutes les nationalités troquent des contenus pédophiles.

Dans une conversation de l’un des sites épinglés par «le roi des rats», les internautes se plaignent que les vidéos sont parfois supprimées par des «anti-pédophiles».

Ils suggèrent alors de ne pas partager directement les contenus YouTube mais plutôt de les télécharger et de les publier dans un autre format. Dans cette conversation d’anonymes, «plus de 300 vidéos», toujours représentant des jeunes filles en train de danser ou faire de la gymnastique, ont été postées.

Sur ces forums, les usagers se donnent des astuces et des mots clés pour dénicher davantage de films de ce type. Certains se vantent par exemple d’avoir pu échanger avec l’une des petites filles et d’avoir reçu des vidéos suggestives d’elle de façon privée. D’autres arrivent à les convaincre de se filmer une nouvelle fois en Léotard, une tenue moulante de gymnastique.

 

Huit millions de vidéos supprimées en deux mois

«Le roi des rats» n’a pas souhaité expliquer la façon dont il a mené son enquête. «Je ne veux pas inciter des jeunes à regarder ces vidéos ou à fréquenter ces sites glauques», explique-t-il au téléphone. En revanche, il tente par tous les moyens d’alerter la communauté internet et particulièrement YouTube, dont le contrôle laisse parfois à désirer.

Dans sa vidéo, le jeune homme explique que YouTube a accepté de monétiser une chaîne suspecte qui relaie régulièrement ce genre d’images. Le propriétaire de cette chaîne a donc la possibilité de générer des revenus grâce, notamment, aux publicités installées avant la lecture de sa vidéo.

YouTube a réagi en assurant au Figaro que

«tout contenu qui met en danger des enfants est odieux et inacceptable pour nous. Nous avons des politiques claires contre les vidéos et les commentaires sur YouTube qui sexualisent ou exploitent les enfants et nous les appliquons de manière drastique à chaque fois que nous sommes alertés sur un tel contenu».

La société assure avoir renforcé leur approche vis-à-vis des vidéos et des commentaires mettant en scène des enfants.

Depuis, les commentaires ont été désactivés sur «des milliers de vidéos susceptibles d’intéresser les prédateurs sexuels».

«Nous avons fermé des centaines de comptes émettant des commentaires pédophiles»,

affirme YouTube.

Au cours des deux derniers mois de l’année 2017, le site a supprimé plus de huit millions de vidéos. Parmi celles-ci, 6,7 millions de vidéos ont d’abord été signalées grâce à l’apprentissage automatique et non par des humains et 75 % de ces 6,7 millions de vidéos ont été retirées avant qu’un utilisateur ne puisse les voir.

«D’ici la fin de l’année, nous prévoyons d’améliorer ce rapport en y ajoutant des données supplémentaires, avec par exemple des informations liées aux commentaires, la rapidité des retraits et leur motif.»

Vendredi soir, «Le roi des rats» a créé le hashtag #Youtubewakeup afin de «faire bouger les choses». «Je voudrais que ce que je dénonce arrive aux oreilles de YouTube et qu’ils s’en occupent en interne», espère-t-il.

Le jeune homme a également partagé un Google Doc(un document consultable en ligne, NDLR) dans lequel il liste des vidéos à signaler.

Depuis sa création, plusieurs contenus ont déjà été supprimés.

«C’est difficile de décider si la bonne solution est de désactiver les vidéos puisque, a priori, ces jeunes filles n’ont rien à se reprocher. En revanche, la plupart ont moins de 13 ans et le règlement YouTube précise qu’il est interdit de poster des vidéos avant d’avoir atteint l’âge de 16 ans»,

souligne-t-il avant d’alerter:

«Dans ce cas, c’est aussi aux parents de surveiller ce que font leurs enfants sur Internet.»

 

Categorie Tag

Aucun Commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.